C’est un sentiment d’inquiétude et d’angoisse qui pèse sur le village de Dubreuil, ce mercredi 24 mars.

Même si le village est situé dans la circonscription n°17, décrétée zone rouge depuis le 12 mars, l’annonce de plusieurs cas positifs à la Covid-19 dans la localité a chamboulé le quotidien des habitants.

Le barrage routier renforcé à l’entrée de Dubreuil depuis hier ne présage rien de bon. Le contrôle y est sévère et les WAP systématiquement demandés par les officiers de la Special Mobile Force, placés en sentinelle.

Le lieutenant Mathoora, de la SMF, responsable des opérations aux barrages routiers, indique que, pour l’heure, aucun incident n’est à déplorer et les habitants coopèrent.

Il habite Dubreuil depuis une quarantaine d’années, et pour Me Roopsing, cette situation est inédite. Ce villageois explique comment ses journées se résument aux courses à la boutique du coin. « Avec les cas détectés dans le village, nous devons redoubler d’efforts », a estimé ce dernier.

La peur se lit sur le visage d’Ootum, un habitant du village, venu, ce matin, s’approvisionner à la boutique du coin. Le nombre de cas positifs décelés dans le village le fait froid au dos fait-il comprendre. Et le va-et-vient des autorités dans le village ne le rassure que peu.

Par ailleurs, de nombreuses familles du village agricole sont en situation de détresse. A l’instar de celle de Claude Labelle. Ce dernier explique qu’il n’a pas de travail fixe et doit compter sur ses voisins pour nourrir sa famile. Sur place des habitants demandent l’intervention des ONG pour venir en aide aux familles en détresse.

 

Pour rappel, à ce jour, 10 cas positifs à la Covid-19 ont été enregistrés à Dubreuil. Selon nos informations, plusieurs villageois ont été conduits en quarantaine et un mass testing y a eu lieu.