La récolte de la pomme de terre a démarré mercredi dernier dans les champs des planteurs regroupés sous l’Agricultural Development and Marketing Association à Glen Park, puis à La Marie et à Bigara. Les autorités indiquent que la récolte de 2020 s’annonce « encourageante » avec une augmentation de la superficie sous culture et de meilleures conditions climatiques. Généralement, la production varie entre 17 000 et 19 000 tonnes et cette année, l’on s’attend à une production de 19 000 tonnes. Des mesures ont été annoncées dans le dernier budget pour encourager la culture de ce légume, notamment en termes de subvention pour l’achat de semences de pommes de terre et d’oignons.

La pomme de terre locale est cultivée pendant deux saisons, la première du 15 avril au 30 juin et la seconde de juillet à août. La récolte se fait à partir de la mi-juin à la mi-décembre. Les régions prisées pour la culture de la pomme de terre sont La Marie, Glen Park, Perrier, Robinson, La Foret, Bigara, Henrietta, Plaine-Sophie, Mare-Longue et Closel/Tamarind Falls. Il existe environ 60 planteurs de pomme de terre dans ces régions.

Au total, les hautes Plaines-Wilhems regroupent quelque 525 planteurs cultivant divers légumes sur quelque 2 200 arpents. La plupart des planteurs sont âgés de plus de 45 ans. 15% d’entre eaux font partie de la nouvelle génération, étant âgés de moins de 35 ans. Ces 525 planteurs sont regroupés sous diverses coopératives et organisations comme l’Agricultural Development and Marketing Association, l’Onion Producers Association, Midlands AMCS, Sept Cascades AMCS et Plaine-Sophie Mixed Farming Cooperative Society.