Photo illustration

Le syndicat des pompiers, la Government Services Employees Association (GSEA), réclame une rencontre urgente avec le Vice-premier ministre et ministre des Collectivités locales, Anwar Husnoo, pour discuter de leurs revendications par rapport à leurs conditions de travail.

« A la station de Rose-Belle, aucun pompier ne parvient à prendre de local leaves », dénonce Ashraf Buxoo, président du syndicat. Il est d’avis que cette situation est “une entrave à la loi” et « à la vie sociale de la personne”. “C’est inconcevable », ajoute-t-il.

De plus, la colère n’est toujours pas retombée concernant le manque d’effectif au sein des équipes de pompiers. Un problème qui empire, selon le président.

Le syndicat proteste également contre le transfert de 44 pompiers vers le département de l’unité de prévention.

Pour Ashraf Buxoo, ces transferts ont été faits dans “un mauvais timing”, notamment avec l’arrivée des grosses pluies et inondations, ainsi que la préparation de la parade prévue pour le 12 mars.

On compte environ 800 pompiers à travers l’île. « Ces transferts ne sont pas appropriés. Cette décision pèsera lourd dans la balance des opérations », explique le négociateur.  « Rien que pour la fête de Maha Shivaratri, il y a environ 50 à 60 pompiers mobilisés », précise ce dernier.

Le syndicat des pompiers réclame une prise de position des autorités concernées.