• Le Covid Test se poursuit pour le personnel enseignant et non-enseignant

À une semaine de la reprise des classes, les établissements du primaire et du secondaire s’activent pour accueillir les étudiants dans les meilleures conditions. Au collège Dr Maurice Curé, à Vacoas, où on avait enregistré un cas de Covid-19 parmi les élèves, Sanjay Jugessur, le recteur, laisse entendre que tout est sous contrôle, précisant que le bâtiment a été désinfecté en deux occasions. Parallèlement, le ministère de la Santé y poursuit le Rapid Antigen Test pour la zone 4.

Dès mardi prochain, les enseignants seront de retour au collège. Les élèves reprendront un jour après, soit le 1er juillet. Cependant, au niveau de l’administration et du personnel non-enseignant, les choses sérieuses ont déjà commencé depuis plusieurs semaines. Sanjay Jugessur, le nouveau recteur, avait à peine pris ses nouvelles fonctions quand le pays est entré en confinement. Pire : le collège Dr Maurice Curé a connu la panique, car une de ses élèves avait été testée positive à la Covid-19 au début de l’apparition du virus à Maurice. Sanjay Jugessur concède : « C’était la grosse frayeur, mais avec la collaboration du ministère de l’Education et celui de la Santé, on a pu gérer la situation facilement. On a tout de suite commencé le “contact tracing” pour voir qui avait été en contact avec l’étudiante en question. Heureusement, tout s’est bien passé. Je peux dire également que la fille concernée se porte très bien également. »

Pour respecter les procédures sanitaires en vigueur, le collège a été désinfecté en deux occasions. « Il y a eu un “external contractor” pour la désinfection, tandis que notre staff a procédé au nettoyage selon les règles sanitaires. Nous avons également acheté un stock de masques, par précaution, au cas où des élèves n’en auraient pas. Nous avons aussi prévu d’installer un distributeur de “sanitizers” à différents endroits. » Et pour faire respecter la distanciation sociale, le collège adoptera un décalage de dix minutes entre les différentes classes pour la rentrée le matin et le départ, l’après-midi. « Nous avons 600 élèves ici. Comme nous sommes une académie, nous n’avons pas de classes de Grades 7 à 9. Nous avons donc deux groupes pour les Grades 10 et 11, et les grades 12 et 13. Le premier groupe entrera à 8h et partira à 14h20, et le second entrera à 8h10 et partira à 14h30. Nous aurons aussi deux récréations séparées pour les deux groupes. »

Pour ce qui est du rattrapage, Sanjay Jugessur laisse entendre qu’il y aura plutôt un “assessment” à la rentrée pour faire un constat de la situation. « Je dois dire que chez nous, les cours en ligne ont bien marché. Tout le monde a pu y participer. Ce que nous comptons faire, c’est une évaluation pour voir où il faut consolider. Après quoi, les classes reprendront normalement. » Il ajoute avoir été en constante communication avec son équipe ainsi qu’avec les parents pendant le confinement pour évaluer la situation. « Là où il y avait des points négatifs, nous avons apporté les corrections nécessaires. »

Sanjay Jugessur concède que pour certaines matières, on n’a pu procéder à la préparation des “courseworks” aux pratiques. « Mais étant donné que le calendrier scolaire a été étendu, je suis sûr que nous aurons le temps nécessaire pour rattraper. » Il se dit également conscient que certaines filles avaient des attentes pour les examens d’octobre. « Mais nous allons suivre les directives du ministère de l’Éducation. » Le plus important, ajoute-t-il, est que les étudiantes retrouvent leurs habitudes et reprennent le goût de venir au collège. « Je sais qu’il y en a beaucoup qui sont impatientes. Même les enseignants passent nous voir de temps à autre. Ces derniers reprendront le 30 juin. Nous allons organiser une réunion et mettre en place un plan de travail. »

Qu’en est-il des activités non académiques ? Sanjay Jugessur affirme que tout doit être fait en consultation avec le ministère. « Ce qui est sûr, c’est que les activités qui nécessitent de grands rassemblements, comme le “Sports Day”, ne pourront se faire pour le moment. Il faudra attendre que la situation évolue. » 

Entre-temps, le ministère procède au test de dépistage de la Covid-19 auprès du personnel enseignant et non-enseignant de tous les établissements primaires et secondaires, du public comme du privé. Au collège Dr Maurice Curé, même si le personnel a déjà été testé, le ministère continue l’exercice à l’intention des membres d’autres institutions de la zone 4.


Les catéchètes aussi

Dans beaucoup d’écoles, du public comme du privé, les cours de catéchèse sont aussi proposés. Ceux-ci sont dispensés par des catéchètes volontaires. Les autorités catholiques ont ainsi fait une demande pour que les catéchètes puissent aussi être testés avant la reprise des classes. Il nous revient que le ministère de la Santé n’aurait aucune objection. Lors de sa conférence de presse sur la reprise des classes, la vice-Première ministre et ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun, a indiqué que les étudiants qui souhaitent se faire dépister avant la rentrée peuvent se rendre dans un centre de santé.