- Publicité -

Post-Wakashio : Mauvaise surprise pour les pêcheurs du sud-est

Les arrérages de leurs emprunts à la DBM déduits des Rs 112 000 promises par le ministre Maudhoo

Le manque à gagner des pêcheurs du sud-est, provoqué par la marée noire résultant du naufrage du MV Wakashio, a finalement été payé. Mais alors que le ministre de la Pêche, Sudhir Maudhoo, avait dans un premier temps annoncé un montant de Rs 134 000, celui-ci a revu ce chiffre à la baisse pour confirmer finalement un paiement de Rs 112 000. Mauvaise surprise toutefois pour les pêcheurs concernés ayant reçu leur argent hier : les arrérages de leurs emprunts à la DBM ont été déduits de cette somme. Dans certains cas, les déductions s’élèvent à… Rs 40 000.

- Publicité -

Déception et colère. Ce sont les sentiments qui animent les pêcheurs du sud-est après avoir reçu leur argent hier. La semaine dernière, le ministre Sudhir Maudhoo, entouré des députés des circonscriptions 11 et 12, avait annoncé en grande pompe qu’une somme de Rs 112 000 allait être versée aux pêcheurs affectés par la marée noire provoquée par le naufrage du MV Wakashio. Cette somme représente le manque à gagner pour n’avoir pu pratiquer leurs activités, en sus du Wakashio Solidarity Grant de Rs 10 200 par mois. A noter cependant que, plus tôt dans l’année, le ministre avait annoncé Rs 134 000 par pêcheur, avant de revoir ses calculs à la baisse après que l’assureur du vraquier, la Japan P&I, ait saisi Cour suprême pour limiter le montant des réclamations.

Mais alors que les pêcheurs s’attendaient à recevoir Rs 112 000 cette semaine, ces derniers ont constaté que les arrérages pour leurs “loans” avaient été déduits. Ces pêcheurs avancent : « Le ministre Maudhoo nous a une nouvelle fois menés en bateau. Après la marée noire, il nous avait promis que nous n’aurons pas à rembourser nos “loans” tant que le Wakashio sera sur les récifs de Pointe-d’Esny. Nous avons même signé un document à cet effet. Nous étions d’accord pour rembourser dès que nous recommencerions à travailler normalement. Pourquoi donc venir déduire cet argent maintenant ? »
De plus, avancent les pêcheurs, généralement, c’est de la Bad Weather Allowance qu’on déduit les sommes dues à la DBM. Or, dans certains cas, les déductions s’élèvent jusqu’à Rs 40 000. « C’est une très mauvaise surprise en cette fin d’année. On comptait dessus pour payer nos dettes. »

Les pêcheurs se disent également intrigués par le document qu’ils ont été amenés à signer à la réception de leur chèque. « Il y est dit qu’en acceptant cet argent, on ne pourra poursuivre le propriétaire du Wakashio ni le gouvernement mauricien. Or, lors de notre rencontre avec le ministre, il avait été dit que cet argent représentait le manque à gagner, et non pas la compensation. » Les pêcheurs souhaitent de fait que toute cette affaire soit tirée au clair et qu’ils ne se soient pas menés en bateau une nouvelle fois.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour