En vue de lutter contre l’érosion qui affecte les plages, le ministère de l’Environnement poursuit sa campagne de remplacement des filaos. Cette fois, l’opération concerne les régions de Flic-en-Flac, Le-Morne et Belle-Mare.

« Force est de constater que les casuarinas, qui sont des arbres exotiques, ne sont pas adaptés à nos plages car ils ne retiennent pas le sable, contribuant ainsi à l’érosion des plages », explique le ministère à travers un communiqué.

Le projet de remplacement s’étalera sur une période de deux ans. Des arbres endémiques – veloutiers verts, veloutiers d’argent, Baume de L’Ile Plate, Ste Marie – seront plantés sur une zone de 400m de long et 15m de large.

« Suivant les recommandations des experts Canadiens, Baird et Associés, en 2003, les filaos ont été retirés de la zone dynamique en 2007 à Belle-Mare sur 1 000 mètres, et à Flic-en-Flac sur 450 mètres, et, en 2019, à Mon-Choisy sur 450 mètres. On a observé que ces plages s’était stabilisées et l’érosion a été minimisée », ajoute le communiqué.