Lors de son discours, le dimanche 20 décembre, à l’occasion du 100e anniversaire de l’Arya Samaj de L’Avenir, à Saint-Pierre, le Premier ministre, Pravind Jugnauth a réagi aux « accusations » concernant l’affaire du décès suspect de Kistnen Soopramanien. « Zot fer mwa gayn vomi, zot pena limit dan zot bann akizasyon », scande-t-il.

Pour le chef du gouvernement, avec ces allégations, « certains essaient de créer une psychose au sein de la population, zot dir antre enn lamor ek lot lamor ena enn koneksyon, mo pa pe dir ki pena me mo pa pe dir ki ena osi. Azordi zot pe kre enn psykoz dan lespri lapopulasyon », a-t-il avancé.

Il a tiré les boulets rouges contre le camp adverse, et soutient que ces derniers tentent tout pour entraver la démocratie. « Ils affirment qu’il faut renverser ce gouvernement, mais je suis déterminé à travailler pour mon mandat« , a ajouté le Premier ministre.