Photo d'illustration

Des élèves et leurs parents sont complètement déboussolés. En effet, il ne se passe plus un jour sans qu’il y ait des cas positifs au Covid-19 qui sont détectés dans les établissements scolaires à travers l’île. Les étudiants ne savent plus s’ils doivent y retourner ou pas après la réouverture des écoles dont certaines sont déjà en cas de récidive, puisque les contaminations s’y multiplient dans ces lieux à forte concentration de personnes qui, de plus, sont susceptibles de ramener le virus, chez eux, où vivent parfois des grands-parents plus vulnérables.

Les ministères de la Santé et de l’Éducation semblent impuissants devant cette situation qui empire, de jour en jour, puisqu’en termes de communication, c’est surtout de rétention d’information qui prime, malgré des protestations de la population qui veut savoir plus que le nombre de cas asymptomatiques, le nombre de cas admis à l’ENT et le % de personnes touchées par la pandémie et le taux de vaccination.

La population veut savoir le nombre de cas actifs, le nombre d’admissions dans les autres centres de santé et de quarantaine, le nombre de voyageurs testés positifs — en quarantaine et en établissement hôteliers libres. — et les lieux les plus affectés. Enfin, certains vont jusqu’à se demander si on ne devrait pas mettre le pays en … zone rouge.

Hier, outre l’école Notre Dame de La Visitation RCA et l’ Aryan Vedic Aided Primary School, situées dans la même localité à Vacoas, à quelque 400 mètres l’une de l’autre, les établissements scolaires de Quatre-Bornes SSS, le London College, l’Eden Boys et le SSS de Bel Air, la St-Andrews School, la Simadree Virahsawmy State Secondary School (SSS), l’école Notre-Dame de La Paix R.C.A, à Port-Louis, et la Petite-Rivière Government School sont venus s’ajouter à la liste des écoles et collèges qui doivent interdire l’accès à leurs élèves pour au moins 48 heures, soit le temps d’un exercice de désinfection.
Ces écoles sont pour la plupart restées fermées, hier, et le seront aujourd’hui. Ainsi les classes reprendront demain sauf pour celle la Petite Rivière Government School qui ne rouvrira ses portes que jeudi.

Par ailleurs, le collège de Bon et Perpétuel Secours (BPS) de Beau-Bassin, sera également fermé aujourd’hui pour la poursuite de la désinfection du collège qui a débuté, hier. La direction de cet établissement a pris cette décision après qu’une de ses élèves a été testée positive au Covid-19, ce week-end.

Le personnel, les élèves et les parents ont été préalablement avisés que cette désinfection totale du collège était prévue pour le courant de la journée d’hier alors qu’aujourd’hui l’établissement sera nettoyé de fond en comble pour la reprise des activités normales demain.

Des informations disponibles indiquaient que, d’autres cas ont aussi été détectés sur le campus de l’Université de Maurice. Une situation qui agace et perturbe les étudiants et parents, plus particulièrement des institutions secondaires, dans un contexte où se tiennent des examens pour certains grades.