Photo archive

12 Prison Officers contaminés placés en isolement et sous traitement avec 163 détenus transférés au centre de quarantaine de Petit-Verger

Gardes-chiourmes : « MOH so protokol inn sanze… akoz nepli ena ase tes ! Nous souhaitons que la situation change pour le meilleur »

Une Mauricienne et deux ressortissantes étrangères, à savoir, une Russe et une Ougandaise, en détention à la prison des femmes, trouvant à l’intérieur du Compound de la prison de Beau-Bassin, ont été testées positives au Covid-19. « Cela a été découvert quand l’une d’elles ne se sentait pas bien et qu’elle a demandé à être examinée », fait-pn comprendre dans les miliex autorisés.

C’est ainsi qu’on a découvert qu’elle était positive. « Suivant le protocole en place, que nous utilisons avec le soutien du ministère de la Santé depuis l’an dernier, nous avons fait un Contact Tracing au sein de la prison des femmes, et nous avons Shortlisted les deux autres détenues qui sont très proches de celle qui avait été testée positive », poursuit-on en ajoutant que « nous avons immédiatement fait le nécessaire pour transférer les trois cas à la Special Prison for Women de Barkly, sachant que le local est déjà aménagé pour les règles sanitaires à être observées. »

Dans le sillage du transfert, plusieurs autres détenues ont cédé à un mouvement de panique. « Ena inn fer inpe tapaz. Me nou konpran zot. Ayant partagé les mêmes espaces que ces trois détenues, elles souhaitaient se faire dépister » , concède-t-on. Cependant, indiquent les officiers, depuis quelques jours, la Santé a modifié son protocole pour les tests. « Renseignement pris, nous avons appris qu’il n’y a pas assez de tests. Tant pour les officiers que pour les détenus. Nous lançons un appel aux autorités pour que la situation change pour le meilleur. Ici, en prison, le contexte n’est pas le même que dans la communauté. Il y a beaucoup de tensions vives », rappelle-t-on.

Et pour cause, enchaînent ces employés du MPS, sur les 163 détenus positifs actuellement à Petit-Verger, où ils sont traités, 112 sont en détention provisoire . De ce fait, les procédures pour leur demande de caution, leur passage devant la Bail and Remand Court (BRC), entre autres, tout cela est gelé le temps pendant leur traitement. Mais tous n’ont pas la patience d’attendre. « Ena zot fami pa le konpran, zot fer tapaz. Bann deteni lamem osi zot rode mwind ti zafer pou fer dezord. »

Il faut savoir que « sur les 163 détenus de Petit-Verger, ceux dont les tests PCR réalisés le jeudi 26 se sont avérés négatifs vont sortir et intégrer les prisons où ils devaient être. Il en restera 142 toujours en traitement », disent les officiers. Cette semaine, la prison de Beau-Bassin a accueilli 121 nouveaux entrants, dont cinq femmes. « Des tests antigéniques ont été réalisés sur chacun. » 25 nouveaux cas de détenus positifs seront incessamment transférés à Petit-Verger.

Cette semaine toujours, « 12 de nos collègues ont été testés positifs au Covid-19 », indiquent les officiers de la prison. « Ce ne sont pas ceux de nos collègues qui étaient affectés au corridor sanitaire de Petit-Verger. Neuf sont en auto-isolement chez eux, et trois ont été dirigés vers des centres de traitement, selon les directives de la Santé. »
À ce jour, prison compte 2 579 détenus, hommes et femmes, dont 175 ressortissants étrangers. La campagne de vaccination pour les détenus se trouvant à Petit Verger se poursuit ce samedi 28.