Prison de Petit Verger, Pointes-aux-Sables

Une centaine de détenus testés positifs au Covid-19, et qui se trouvaient parmi les 130 nouveaux venus placés dans l’enceinte de la New Wing de la prison de Beau-Bassin cette semaine, ont été transférés à la prison de Petit-Verger. De ce fait, le nombre de détenus à ce centre de quarantaine étyait de 188 à hier après-midi.

« La centaine de détenus transférés est issue de ce batch de plus de 130 nouveaux détenus testés positifs en cette fin de semaine », indiquent des sources bien informées à Le-Mauricien. « Ce sont les 100 premiers dont les PCR se sont révélés positifs qui ont été transférés en premier. » Et pour répondre à cette augmentation de nouveaux patients à Petit-Verger, l’administration des prisons a décidé de renforcer l’effectif.
« De la quinzaine de gardes-chiourmes qui composent le cordon sanitaire, nous avons évidemment augmenté le nombre de Prison Officers afin de respecter scrupuleusement les consignes de sécurité et veiller à ce que tout se passe comme il le faut », a révélé la même source.

L’administration du Mauritius Prisons Services est consciente que la situation ne s’améliorera pas de sitôt. « Nous réalisons bien que cela va aller en empirant. Cependant, nous ne voulons nullement nous laisser surprendre et être critiqués de ne pas avoir réagi promptement. D’où la délocalisation des détenus positifs dans d’autres prisons de l’île. Mais la capacité maximale de Petit-Verger sera bientôt atteinte,» fait-on comprendre.

Pour leur part, des officiers de la prison ne cachent pas leur inquiétude grandissante quant à l’idée d’aller travailler à la prison de Petit-Verger. « Kan nou ale, se pou 14 zour, lerla nou rant lakaz an izolasion pou set zour. Apre, rekoumanse… Li pa fasil. » Ils avouent que la situation est particulière. « En temps normal, il y a beaucoup de choses qui ne sont pas attendues que nous, gardes-chiourmes, fassions. Mais comme nous sommes tous solidaires, dans ces moments difficiles, nous faisons nos efforts et apportons notre pierre à l’édifice », font-ils ressortir.

Du côté de l’Establishment de la prison, on prend note des efforts et des initiatives des officiers, au même titre que leurs craintes et appréhensions. « En contrepartie, on leur donne déjà certaines facilités, comme le Wi-fi pour rester en permanence en contact avec leurs proches. Il y a aussi des congés supplémentaires, ainsi qu’une compensation financière additionnelle… Nous n’allons pas laisser tomber qui que ce soit », indique-t-on.