- Publicité -

Grève de la faim : la réunion avec Callichurn se solde à un dialogue de sourds

Le GM « ne bouge pas d’un iota » et demande que la compensation salariale soit fixée en priorité avant la prochaine rencontre du PPC, prévue en janvier La plateforme de l’Entente de l’Espoir déplore le manque de considération du GM et souhaite que le PM prenne en main le dossier des prix des carburants

La rencontre entre le ministre du Commerce, Soodesh Callichurn, et deux membres du Comité de soutien à Nishal Joyram, gréviste de la faim, tenue hier après-midi, soit au 10e jour, s’est soldée par un échec. Voire un potentiel dialogue de sourds. Le ministre avait en effet reçu à son bureau le secrétaire général de l’Association des Consommateurs de l’île Maurice (ACIM), Jayen Chellum, ainsi que le travailleur social, Salim Muthy. Au final, cette première prise de contact aura donc été vaine, aucune décision convaincante n’ayant été communiquée afin que le gréviste puisse mettre fin à son mouvement de protestation contre les prix élevés des carburants.

- Publicité -

L’arbitrage du Premier ministre, Pravind Jugnuath, est évoqué en vue de trouver une issue de sortie favorable au dossier des prix de l’essence et du diesel. Hier après-midi, on exprimait un profond désaccord à l’effet que le ministre du Commerce ait lié la compensation salariale aux réclamations de baisse des prix des carburants. De son côté, Nishal Joyram aborde dès ce matin son 11e jour de grève de la faim, après l’échec des discussions entre le Comité de soutien et le ministre Callichurn.

Jayen Chellum et Salim Muthy sont en effet revenus bredouilles sur le parvis de la Cathédrale St-Louis, aucune décision ou annonce de l’hôtel du gouvernement ne pouvant convaincre le gréviste à mettre fin à son mouvement de contestation. « Nou finn gagn enn rankont ek minis Callichurn swit a lalet ki nou’nn anvoy li. Li finn dir nou Petroleum Pricing Committee pe zwen an zanvie. Misie Servansingh finn dir li ki ena bann nouvo Procurement ki pe fer. Nou’nn dir li ki nouvo Procurement pena narien afer ek enn desizion pou bes pri lesans ki gouvernman kapav », déclare Jayen Chellum. Ce dernier déplore que le ministre ne fait que répéter ce que le General Manager de la State Trading Corporation avance notamment en ce qui concerne les chiffres sur le dossier de l’importation des carburants.

Jayen Chellum a par ailleurs expliqué que le ministre Callichurn a exprimé ses inquiétudes en ce qui concerne l’état de santé de Nishal Joyram. Pour autant, il aurait quand même demandé du temps pour que le gouvernement soit fixé sur le montant de la compensation salariale, qui sera communiqué mercredi prochain.

« Nishal ti dir nou si pena narien konkre ki pe debous de sa rankont-la, li pou kontinie so lagrev lafin-la. Si gouvernma konserne, pa vinn dir nou pe atann renion tripartit. Sa demontre enn insansibilite inkrwayab anver leta sante Nishal. Premie minis interpele direkteman par seki pe pase. Valer dizour, gouvernman pa’nn bouze ek minis finn dir li pou raport sa kabine minis », a-t-il poursuivi.

Pour sa part, Salim Muthy affirme que le comité de soutien a clairement fait comprendre au ministre que la démarche du gréviste n’a rien de politique.
« Li finn dir nou ki aktielma li pa kapav pran desizion. Nou’nn dir li ki li bizin protez konsomater ek ki li ena tou pouvwar pou bes sa. Li’nn dir nou sa pou al o nivo Premie minis ek se li ki pou pran desizion parski sa ena enn linpak nasional, vi ki ena boukou larzan inplike ladan ! » ajoute-t-il.

Le travailleur social explique que le comité de soutien est en désaccord avec les propositions du ministre. Il ajoute que « nou pe dir si pou ena ankor rankont, bizin bes pri lesans ek diesel, sinon pa apele ankor pou koze. Nou pe dimann ki li disosie konpansasion salarial ek lagrev Nishal. Pa vinn fer krwar ki pe bizin ramass kass pou pey travayer ek gouvernman pena kass. Nou pe dir ki si minis pa pe kapav pran desizion, nou pe dimann rankont ek Premie minis. Nou asize, nou diskite. » Il a laissé entendre ainsi qu’une demande officielle pour une rencontre avec Pravind Jugnauth a été transmise au Prime Minister’s Office.

Sur un autre volet, les dirigeants de l’Entente de l’Espoir, notamment les leaders du PMSD, du MMM et du RM, ont rendu visite au gréviste Joyram hier après-midi, soit au moment même où les négociateurs étaient de retour. Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, a salué le courage du gréviste et a dit son inquiétude concernant son état de santé.
Selon lui, il y a de l’opacité sur le Premium payé pour le raffinement des produits pétroliers importés par Maurice. « Nou pou bizin reklam ki ena transparans lor pri premium parski zordi reyn partou », affirme-t-il.

Il a également déploré les taxes, qui constitueraient une majeure partie du prix des carburants. « Tou kalite ekskiz servi pou met taks. Pe tret lesans kom enn vas ale ek zot narien a fer ek zot bien promne ek so lefe lor bann menaz ek kou de lavi », dit-il.
« Bien bien negatif ki li ris konpansasion salaryal ladan. Se de zafer konpletman separe. Lagrev lafin pe fer lor kestion pri prodwi petrolie, li inakseptab ki melanz sa. Se enn taktik pou perdi letan. Enn vilin taktik. Omwin Premie minis deranze vinn la ou li invit zot vinn rankont li. Lerla kapav pran li an konsiderasion. Sa koze konpansasion salaryal-la se enn veritab provokasion », note le leader du MMM, Paul Bérenger, disant que l’on pouvait compter sur le soutien du MMM.

« Li kler ki gouvernma insansib a leta sante Nishal ek lepep. Bizin pran desizion an urzans. Depi lontan ti bizin fini fer li. La pe servi taktik politik. Esperon ki konsey de minis ena konsiderasion », ajoute Nando Bodha.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour