- Publicité -

Qualité de vie : Moka Smart City et la promotion de l’art

Transformer la ville de Moka à travers l’art et stimuler la pratique artistique. Tels sont les objectifs de REZIDAN, vaste programme culturel visant à promouvoir des talents émergents ainsi que des artistes confirmés. Après Evan Sohun et Cendrine Bolaram, REZIDAN accueille Anne-Sarah Nicolin, Meha Desai, Laurent de Froberville, Hermine Studio, Meekshuma Nayeck et Palvishee Jeewon. Tandis que les trois premiers ont participé récemment à Mokassiens, une résidence basée sur la photographie documentaire, les trois autres étaient le mois dernier à Émergence, résidence en arts visuels, en partenariat avec la galerie Imaaya.

- Publicité -

« À travers REZIDAN, Moka Smart City met en œuvre sa vision pour Moka, ville de culture », confie Mathieu Pigeot, Arts and Culture Manager de la Smart City de Moka, en ajoutant que « nous sommes ravis de bénéficier dans le cadre de ces nouvelles résidences, du parrainage du groupe ENL. Cette initiative contribue en effet à l’objectif du groupe de soutenir le développement de la scène culturelle et artistique locale et régionale ».

Ainsi, après une première résidence au mois de mars de l’artiste-peintre Cendrine Bolaram, Moka Smart City poursuit son programme avec deux nouveaux programmes de résidences artistiques : Mokassiens et Émergence. Axée sur de la photographie documentaire, les photographes participants, Anne-Sarah Nicolin, Meha Desai et Laurent de Froberville, ont parcouru les rues de Petit-Verger et de Saint-Pierre, s’invitant ici et là à partager des moments avec les résidents et les passants pour réaliser leur essai photographique. Bénéficiant d’un espace de travail nouvellement aménagé et équipé à la Kocotte artistique aux Kocottes à Saint-Pierre, les artistes ont réalisé une série de dizaines d’images qui sera exposée en plein air à Telfair.

En outre, Émergence, programme en continu s’étalant jusqu’à novembre 2022, accueille depuis le 1er août Hermine Studio, un duo d’artistes de La-Réunion qui se spécialisent en gravure, ainsi que Meekshuma Nayeck et Palvishee Jeewon, deux artistes-peintres. Dans cette optique, Hermine Studio et Meha Desai ont animé un Art Talk destiné au grand public sur le thème Mondes intérieurs. Le public a également eu l’occasion de découvrir l’espace de travail d’Hermine Studio pour s’imprégner des joies de leur gravure au Mahatma Gandhi Institute (MGI) School of Fine Arts à Moka.

Mieux connaître les artistes
À propos des artistes d’Émergence Hermine Studio
Rung-Tsu Chang et Yannick Candin sont un duo d’artistes ayant leur atelier basé à La-Réunion. Ils sont spécialisés dans la gravure et mènent un projet de recherche autour de l’identité mauricienne et de la notion de l’espace domestique. Les artistes bénéficient d’un studio de groupe, et du studio de gravure au sein du MGI, également partenaire du projet.

– Meekshuma Nayeck

Artiste mauricienne formée au MGI et à l’École supérieure des beaux-arts à Marseille, Meekshuma Nayeck se sert des pigments et des surfaces pour représenter les traces que laissent les humains dans les espaces qu’ils habitent. L’artiste a également eu recours à de l’aquarelle pour « Perturbations lyriques », série de tableaux dont une œuvre a été exposée au dernier Salon de Mai au MGI en mai 2022. Lors de sa résidence, Meekshuma mènera un projet de recherche pour développer une série d’installations utilisant la pigmentation étalée sur de grandes surfaces et du mobilier urbain de Moka.

– Palvishee Jeewon

Cette artiste mauricienne formée à l’université de Maurice et à l’École Supérieure d’Art et de Design Marseille-Méditerranée centre son travail d’artiste sur la condition de la Femme. Enseignante au MGI, une de ses œuvres, un nu féminin présenté lors du dernier Salon de Mai, a créé la sensation suite à sa censure. Cette situation ainsi que le soutien obtenu du public ont encouragé Palvishee à normaliser le nu dans l’art. Son expression artistique devient ainsi un outil pour aider à briser des notions désuètes de la condition féminine.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour