- Publicité -

Quincaillerie St. Clément Hardware – Angeli Sujeewan : « La détermination mène à la réussite »

Travaillant dans la quincaillerie St. Clément Hardware qui appartient à sa famille, Angeli Sujeewan a fait son petit bonhomme de chemin. Elle connaît les produits, sait fidéliser la clientèle et surtout apporter sa touche personnelle. Par sa détermination, elle a prouvé qu’une femme pouvait aussi avoir sa place dans une quincaillerie et réussir.

- Publicité -

À 23 ans, Angeli Sujeewan se décrit comme une femme à la fois créative et ambitieuse. En cours de route, elle a trouvé une meilleure opportunité en contribuant à la croissance de la quincaillerie St. Clément Hardware, fondée par son père. Ce qui lui a permis de développer son caractère. « Je dois être honnête, jamais je ne me serais imaginée travailler dans une quincaillerie. Quand vous dites aux gens qu’une jeune fille qui aime la mode travaille dans une quincaillerie, ça ne colle pas vraiment. Mais je dois dire que je suis très fière de cette cause d’une certaine manière, je défie les normes. »

L’entreprise familiale est située sur la rue Saint-Clément, à Curepipe. Le père d’Angeli Sujeewan a trouvé le lieu approprié. Avec le temps, l’entreprise a opté pour le nom St. Clément Hardware et doit son succès au fait qu’elle est la seule quincaillerie du coin depuis longtemps.
Des affichages bien visibles servent de repère aux clients ayant des tâches de bricolage ou d’artisanat. « J’entends souvent des clients entrer et dire à voix haute : “Oh, c’est une quincaillerie si soignée et propre !” Dans notre quincaillerie, tous les clients reçoivent la même attention. On les informe des nouveautés reçues, on les guide dans leurs achats. Le partage des connaissances est une si grande valeur. Et il est toujours agréable de savoir que vous avez aidé quelqu’un d’une manière ou d’une autre. La gentillesse est une vertu à laquelle j’accorde une grande valeur et cela ne coûte pas cher de la partager avec qui que ce soit. Et nous, à St. Clément Hardware, nous veillons à ce que notre communauté la ressente. »

Apprendre de ses expériences

Démarrant à ses débuts dans un petit espace, il a fallu réaménager le lieu à la suite de la forte demande de la clientèle. Changeant de lieu pour un espace plus grand, à l’emplacement de l’ancienne pizzeria Pirate, l’entreprise prospère depuis neuf ans. La famille Sujeewan est parvenue à établir de solides liens avec la clientèle et à la fidéliser.

Le père d’Angeli a choisi une autre voie en délaissant son habit de policier pour se mettre à son propre compte. N’ayant pas beaucoup d’expérience dans le domaine de la quincaillerie, mais sachant qu’il y avait une forte demande dans ce créneau, il s’est appliqué. Son parcours a séduit sa fille Angeli qui parle de détermination menant à la réussite. Son frère et elle ont rejoint leur père dans l’entreprise familiale, Angeli trouve que cela offre des opportunités d’étendre leurs activités à tel point qu’elle attend avec impatience l’ouverture d’une autre quincaillerie dans un autre endroit. « C’est une excellente idée qui nous permettra d’évoluer et le fait d’apprendre de nos expériences du passé permettra d’assurer un service encore meilleur à nos clients. »

Parlant de son travail, de celui de son père et de son frère, Angeli trouve : « Chacun apporte sa touche personnelle. Tout cela combiné fait de nous une excellente équipe. Mon père a une excellente façon de communiquer avec les gens, mon frère est excellent en matière de compétences organisationnelles, et moi, j’aide à mettre en œuvre la technologie pour être à la pointe. »

Fouillant dans sa mémoire, Angeli raconte que le premier outil qui a captivé son attention était une pince à aiguille pour ouvrir les anneaux de saut et faire des colliers et des bracelets qu’elle vendait et qui lui permettaient d’avoir un passe-temps rémunéré. « Je me souviens avoir pensé que c’était cool d’avoir une quincaillerie où je pouvais facilement trouver de petits outils pour faciliter mes tâches. La section de peinture en aérosol a toujours attiré mon attention. Avec l’utilisation de la technologie, nous travaillons maintenant à la mise en place d’un système de codes-barres pour suivre l’inventaire et les ventes, ce qui facilitera grandement notre tâche. Principalement pour l’inventaire car cela nous permet d’avoir une meilleure fréquence au moment de passer les commandes afin de nous assurer que nous sommes toujours bien approvisionnés pour mieux satisfaire les clients. »

Comme femme, Angeli Sujeewan veut démontrer que ce métier n’est pas forcément un domaine réservé qu’aux hommes. Pour elle, il s’agit de connaître le produit et surtout de savoir bien accompagner son client. Avec l’utilisation de la technologie, son entreprise travaille maintenant à la mise en place d’un système de codes-barres pour suivre l’inventaire et les ventes.

Son entreprise se spécialise davantage dans les finitions pour la maison, et, parmi ses best-sellers, elle retient la solution P3, vendue pour nettoyer les taches réfractaires sur le sol et les murs. Depuis peu, l’entreprise s’occupe de la vente de matériaux de construction. Ses horaires d’ouverture sont de 8h à 17h30. Et Angeli d’ajouter que ce sont les journées lentes qui l’agacent, mais elle trouve intéressant par contre le fait de se réinventer chaque jour. « On a environ 3 000 produits dans la quincaillerie. »

En dehors de son métier, Angeli fait de la gym et de la musculation et s’assure d’avoir une séance après ses heures de travail. Son autre passe-temps tourne autour de la peinture pour exprimer sa créativité. « J’aime aussi prendre des photos, ce qui m’a amenée à aider mon amie qui voulait présenter son entreprise sur les réseaux sociaux. » Et de conclure : « Je crois fermement que la patience est la clé pour obtenir ce qu’on souhaite dans la vie. Il faut avoir une vision, poursuivre ses rêves, et surtout trouver du temps pour faire des choses pour soi. »

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour