Photo d'illustration

Le premier vol de rapatriement pour Rodrigues quittera le sol mauricien ce vendredi 8 octobre. Ils seront plus d’une soixantaine à bord.

Pour rappel, en raison de la résurgence de la Covid-19, des Rodriguais sont restés bloqués à Maurice depuis la fermeture des frontières. Entre révolte et confusion, ils ont maintenu la pression et alerté l’opinion publique sur leur détresse à Maurice.

Plusieurs actions avaient été mises sur pied afin que leurs voix soit entendues, aboutissant à une Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, une marche de solidarité des Rodriguais à Baie-Lascar, une manifestation devant le bâtiment du gouvernement et une mise en demeure servie à l’Assemblée Régionale de Rodrigues et à Pravind Jugnauth.

« Le gouvernement devait agir dans le temps, c’était inhumain », regrette Cliff Félicité, porte-parole, bloqué depuis des mois à Maurice. Parmi eux, beaucoup sont venus à Maurice pour accompagner un proche malade ou pour des soins à l’hôpital. Ces Rodriguais devaient ainsi vivre chez des amis et des proches, et nombreux faisaient face à des difficultés financières.