La police note qu’une « enquête a été ouverte après les incidents survenus à Mahébourg vendredi » et que celle-ci « concerne des soupçons d’agression, de “rogue and vagabond”, de rassemblement illégal et d’autres délits », a indiqué une source aux Police Headquarters ce matin. Mais une source à la Criminal Investigation Division (CID) avance qu’aucun Occurrence Book (OB) « n’a été ouvert » en ce qui concerne l’allégation de rassemblement illégal auquel ont pris part, entre autres, des sympathisants des ministres Sudheer Maudhoo et Kavydass Ramano. « No OB open. Enquiry is still in progress », a-t-on fait comprendre du côté de la CID de Mahébourg ce matin.

Cette enquête a été confiée à l’équipe du surintendant Seebaluck, qui est assisté par l’ASP Callychurn. Selon cette même source, trois personnes ont été interrogées sur les incidents de Mahébourg, soit un skipper (50 ans), un pêcheur (46 ans) et un chauffeur de taxi, tous habitant la localité. Ces derniers ont été relâchés sur parole après avoir expliqué qu’ils passaient près du tribunal de Grand-Port vendredi. Ils ont nié avoir pris part à un rassemblement ou acte d’agression.