Plusieurs problèmes liés aux relations industrielles sont inscrits à l’ordre du jour d’une réunion qui aura lieu ce mercredi entre la direction du Central Electricity Board (CEB) et la Central Electricity Board Staff Association (CEBSA). Les principaux points, qui seront discutés, concernent la nécessité de revoir le système de pension et la finalisation d’un nouvel accord collectif. Cette réunion intervient à la suite d’une réunion entre le nouveau directeur général du CEB, Jean Donat, et les dirigeants de la CEBSA.

Parallèlement, l’Union of Employees of CEB a organisé, durant la semaine, plusieurs manifestations pacifiques devant les bureaux du CEB à travers le pays sur la nécessité de revoir le système de pension. En prélude de la réunion de ce mercredi, la CEBSA avait adressé une lettre à ses membres dans laquelle elle affirme avoir fait, à la direction, une proposition afin d’améliorer le système de pension.

« The Association has proposed an acceptable retirement pension adjustment for our seniors. The CEB as per its mission as described on the website is : “Being the preferred employer in the region” cannot leave its seniors (who have maid the bed in which we are sleeping today) to end their lives in poverty. (…) One day or another all of us will be on retirement. My proposal is the following : to discuss a package with CEB to be shared between active employees and pensioners », écrit Clenci Bibi, président du CEB dans la lettre.

L’autre point qui est inscrit à l’ordre du jour de la réunion de ce mercredi est la nécessité de finaliser le nouvel accord collectif avec la direction. « We are still in the process to finalize the 2017-2021 Collective Agreement with the management and, once finalized, we will have to work on the renewal of the new 2021-2025 Collective Agreement. The case as the ERT has been fixed on 21 January 2021 and on 5 February 2021. Here, we would like to express our disapppointment that despite the goodwill of CEBSA to find a solution in line with the recommandation of the Acting President of the Tribunal, there has been only negligible progress with the CEB », souligne-t-il dans la lettre.

Interrogé sur la réunion de ce mercredi, le président de la CEBSA se dit « confiant » que celle-ci atténuera des grincements de dents chez les travailleurs. « Nous allons continuer à négocier pour que nous puissions trouver le meilleur Deal pour les travailleurs du CEB. L’autre point qui intéresse les travailleurs est les récents amendements à la The CEB Act et à l’Electricity Act où le CEB n’aura plus le monopole d’imposer les tarifs de l’électricité. Ils se demandent si cela aura un impact sur leur avenir », a déclaré le président du CEB.