Confinement oblige, la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation (MSDTF) recommande aux dévots de célébrer la fête des couleurs chez soi, afin de décourager tout rassemblement de masse en raison de l’aggravation de la crise sanitaire de COVID-19 dans le pays.

Traditionnellement, les fidèles se rassemblent en effet dans l’enceinte des temples pour la cérémonie de Holi ka Dahan, où l’effigie de Holika est brûlée. Le lendemain, c’est alors la célébration de la victoire du bien sur le mal, où on se remémore la fin de Holika au bûcher. Les dévots se jettent alors mutuellement un mélange d’eau et de poudres colorées.

Gawtum Lallbeeharry, le secrétaire de la MSDTF, encourage plutôt les enfants à réaliser des dessins sur le thème de la fête des couleurs, qui seront ensuite postés sur le compte Facebook de la fédération. Il souligne que Holi « transcende les barrières de couleurs et de races, et célèbre la fraternité entre les hommes ». L’occasion, dit-il, « de mettre de côté les rumeurs pour prêcher l’harmonie et la fraternité ».

Il poursuit : « C’est le rejet de la haine, des distinctions de races et des discriminations au profit de la paix. Nothing can do us harm if we follow the path of righteousness. » Le message de Holi s’articule en effet autour du concept “Vasudhevan Kutumbakam” (« Le monde est une seule famille »).

Pour rappel, la MSDTF avait recommandé la fermeture des temples le 11 mars dernier à l’occasion de la fête Maha Shivaratree afin de limiter la transmission du virus. Ces consignes ont pour beaucoup été suivies à la lettre, explique la fédération. La MSDTF avait d’ailleurs mis fin à la distribution de repas aux pèlerins en raison du confinement. La fédération avait en outre décidé, en commun accord avec les sponsors, d’offrir ces denrées aux familles vulnérables de toutes les confessions religieuses à travers les pays.

Et ce n’est pas tout. Des “food packs” seront également distribués à 400 familles démunies. Une partie de l’Hindu Solidarity Fund sera ainsi utilisée à cet effet, a précisé Gawtum Lallbeeharry dans un communiqué. La MSDTF encourage par ailleurs les Mauriciens à « se faire vacciner en masse pour arriver à une immunité collective » et à « remercier l’Inde pour le vaccin AstraZeneca (Covishield) et Covaxin (Bharat Biotech) ». Enfin, la fédération devait saluer le geste humanitaire les gouvernements chinois et russes pour avoir mis à la disposition de Maurice les vaccins fabriqués dans leurs laboratoires.