Kavi Ramano, ministre de l’Environnement, a indiqué que les consultations pour le remorquage et la réparation du Wakashio, vraquier échoué sur les récifs de Pointe d’Esny depuis samedi soir, sont en « stage de finalisation ». 

Les discussions regroupent la société à qui appartient le vraquier, le Director of Fisheries, la compagnie d’assurance et d’autres autorités mauriciennes et étrangères. Les autorités réunionnaises se sont aussi portées volontaires pour aider si besoin est.

Le ministre participait ce lundi 27 juillet à un atelier axé sur le changement climatique.

Il a expliqué que des dispositions ont été prises en cas de déversement d’huile dans le parc marin. « Nous avons la responsabilité de protéger toute cette région. La National Coast Guard, la SMF, le ministère de l’Environnement ainsi que les fisheries prennent toutes les précautions nécessaires », a-t-il assuré.

A savoir que le vraquier transporte 3 800 tonnes de « heavy oil » et 200 à 400 tonnes de diesel, a rappelé le ministre Ramano.