Primaire : horaires décalés pour la sortie des classes

Secondaire : Travel & Tourism, des exercices pratiques pourraient être revus

Fini les cours à distance et les journées passées à la maison. Les écoliers et collégiens reprendront les classes ce mercredi. La veille, les enseignants et responsables d’école se rendront dans leur établissement respectif pour une session de travail afin de prendre connaissance des aménagements effectués pour la mise en pratique des mesures sanitaires. Si au primaire la rentrée des classes se fera à l’heure habituelle, il en sera autrement pour la sortie avec des horaires décalés. Les maîtres d’école ont eu le feu vert des autorités de l’éducation pour aménager les horaires de pause afin d’éviter les regroupements et activités de masse. Et pour faire respecter les mesures sanitaires aux petits, les enseignants seront appelés à faire preuve de bonne volonté. La rentrée du deuxième trimestre étant exceptionnelle.

Le retour à l’école ce mercredi ne ressemblera pas à une reprise normale. Même si la rentrée du deuxième trimestre sera pour tous les élèves, cette reprise des classes post-confinement sera néanmoins spéciale pour eux, surtout pour les plus petits du primaire. Avec des mesures sanitaires imposées dès l’entrée des établissements, les élèves seront confrontés à des changements auxquels ils auront à s’adapter pour quelque temps. Et de son côté, l’école sera elle aussi, appelée à s’adapter à cette nouvelle configuration. Ainsi, les syndicalistes s’accordent à rappeler que la contribution du personnel enseignant sera nécessaire dans la mise en oeuvre des mesures préventives.

« C’est une situation exceptionnelle. Je suis confiant que les enseignants comprendront que leur participation n’est pas considérée comme une tâche supplémentaire », dit Sunil Jhugroo, maître d’école et président de la Deputy Head Teachers’ Union. Dès mercredi, les parents ne seront pas autorisés à déposer leurs enfants dans l’enceinte de l’école. Si chaque responsable d’établissement a eu le feu vert des autorités de l’éducation pour organiser la vie scolaire tout en respectant le protocole sanitaire et le nouveau calendrier, l’accès des élèves du primaire aussi bien que secondaire, dans leur école respective, sera défini de la même façon partout.

Un thermomètre pour 100 enfants

Dans son établissement à Vacoas, Sunil Jhugroo a prévu deux rangées de file d’attente avec marquage au sol à l’entrée. La population estudiantine étant de 200 élèves, l’école a reçu deux thermomètres. Soit un thermomètre pour 100 enfants. La prise de température se fera à l’entrée dès l’arrivée des enfants. Les parents prendront connaissance des horaires de la sortie des classes sur un poster affiché, également à l’entrée. « J’ai opté pour des horaires décalés pour éviter une sortie en masse à la fin de la journée », explique le maître d’école. Les horaires seront répartis comme suit : 15h Grade I, 15h10 Grade 2, 15h15 Grade 3, 15h20 : Grade 4, 15h25 Grade 5 et 15h30 Grade 6. Pour le moment, les parents n’ont pas encore été prévenus de ce détail. En attendant d’être récupérés, les enfants pourront attendre dans leur salle de classe.

Comme dans toutes les écoles, le port du masque sera obligatoire pour les élèves comme pour les enseignants. Si les parents ont la responsabilité d’équiper leurs enfants en masque, Sunil Jhugroo est d’avis que l’association des parents d’élèves devrait en acheter pour dépanner des élèves qui, pour une raison ou pour une autre, n’en auront pas à l’école. À l’heure des pauses et de la récréation, les écoliers et collégiens ne retrouveront pas les habitudes d’il y a quelques mois encore. Pendant les breaks, ils resteront en classe et à la récréation ils seront autorisés à sortir à des heures décalées.

Commentant le protocole, la responsable d’une école catholique relève : « On nous demande de faire appliquer le social distancing à l’heure de la récréation, on va éviter les assemblées, les activités sportives et autres en groupe. Par contre, les enfants seront regroupés dans une salle de classe pendant une journée et beaucoup voyageront dans un van rempli pour venir à l’école et rentrer chez eux. C’est ridicule ! » Les enseignants du primaire se rendront dans leur école respective ce mardi, la veille de la reprise, pour une session de travail avec les maîtres d’école et faire un constat de leur établissement en prévision des mesures sanitaires. La difficulté pour les enseignants sera d’assurer la discipline et le respect des gestes barrières auprès des enfants, qui en étant confinés pendant trois mois, n’ont pas pris l’habitude du port du masque. De son côté, Vinod Seegum, président de la Government Teachers’ Union, insiste pour que le retour des enseignants sur leur lieu de travail, le 30 prochain, ne dure pas une journée.

Matières obligatoires simplifiées

Les jours à venir seront consacrés au rattrapage pour les enfants du primaire. S’il ne sera pas question de deload le curriculum afin de mieux préparer les enfants aux prochains examens, en revanche, le Mauritius Examinations Syndicate et le Mauritius Institute of Education se concertent en vue de « simplifier » le contenu des matières obligatoires. Le retour à l’école dans de telles conditions pourrait être perturbant pour les enfants. Le confinement n’a pas été vécu de la même manière. Pour parer aux troubles émotionnels des petits face à la Covid-19, les autorités de l’éducation catholique prévoient un encadrement psychologique par une cellule d’écoute.

Dans le secondaire privé ou d’Etat, les différents syndicats, notamment la Fédération des managers du privé, la Union of Private Secondary Education Employees, l’Education Officers’Union, se disent prêts pour aborder la rentrée du deuxième trimestre. Comme leurs collègues du primaire, les enseignants du secondaire seront aussi en réunion avec leur chef d’établissement, en début de semaine pour certains, et ce mardi pour la plupart. À la veille de la reprise, tous émettent des réserves sur la pertinence de la distanciation à l’école, alors que de nombreux collégiens voyagent par les bus d’école, toujours bondés. D’ailleurs, Bashir Taleb, du collège Islamic et aussi de la Fédération des managers des collèges privés, appréhende l’exercice de la prise de température à l’arrivée des transports scolaires. Ce dernier explique aussi que les exercices pratiques de Travel & Tourism qui requièrent une certaine proximité entre participants devront être revus.