- Publicité -

Réouverture des frontières : la General Taxi Owner’s Union crie à l’injustice

Les membres de la General Taxi Owner’s Union crient à l’injustice. Pancartes en main, ils ont manifesté, ce jeudi 15 juillet, contre la décision du gouvernement de permettre à seulement deux tour-opérateurs de transporter des voyageurs de l’aéroport à leurs hôtels.

- Publicité -

De fait, quelque 72 taximen réclament des éclaircissements sur le fait de ne pas pouvoir opérer, dans le cadre de la première phase de la réouverture des frontières.

Touchés de plein fouet par la fermeture des frontières dans l’île, ils expliquent avoir même été vaccinés, mais se disent dans le flou en ce qu’il s’agit de la reprise de leurs activités.

« Pa kraz nou lipie, les nou viv. Pe donn bann kartel ek peti kopin », a lancé Asraf Ali Ramdin, président de la General Taxi Owner’s Union.

Les membres de l’union réclament l’ouverture d’un dialogue avec les autorités concernées afin de trouver rapidement une solution à ce problème.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour