Avec la reprise, hier, lundi 1er juillet, des institutions éducatives à travers l’île, la brigade des mineurs rentame ses patrouilles fréquentes aux abords des établissements et dans les lieux publics.

De plus, avec l’apparition de la Covid-19 dans l’île, des campagnes de sensibilisation sur le sujet dans les institutions sont effectuées par les officiers en collaboration avec les recteurs.

A hier, les officiers de la brigade ont redoublé de vigilance dans les rues de Port-Louis. Des patrouilles régulières ont opéré mais rien d’anormal n’a été enregistré.

L’ASP Ghoora de la Brigade des mineurs a indiqué qu’aucun incident majeur n’a été déploré ce mercredi. « À Curepipe comme à Port-Louis, les étudiants se sont plutôt bien comportés » a-t-il déclaré. Toutefois, selon l’ASP,  les patrouilles redoubleront de vigilance. « Nous faisons appel à un comportement responsable des élèves avant et après les heures de classes ».