Taux de réussite de 85,67% pour la République de Maurice

18 collèges d’Etat et privés affichent un taux de réussite de 100%

Meilleure performance des filles (87,69%) que chez les garçons (83,04%)

« Les étudiants ont fait bonne figure. » C’est ce qu’a déclaré la ministre de l’Education hier après-midi lors d’une conférence de presse tenue à IVTB House, Phoenix. Ainsi, 13 089 étudiants sur les 15 000 étudiants ayant pris part aux examens de Cambridge June Series ont réussi. Ce qui représente un taux de réussite en hausse, comparativement à l’an dernier, passant de 70,93% à 85,67%.

Pour la ministre, les résultats démontrent que malgré les circonstances, notamment le confinement et les zones rouges, « quand il y a la volonté de bien faire les choses, la réussite est assurée ». Les candidats, dit-elle, « ont fait l’effort voulu », a-t-elle souligné.
Par ailleurs, les filles ont excellé une fois de plus, dépassant ainsi les garçons, avec un taux de réussite de 87,69%, contre 83,04%. A Rodrigues, l’on note un taux de réussite de 73,7% pour cette année, comparativement à un taux de 57% en 2019. Ainsi, malgré les circonstances particulières, a noté Leela Devi Dookun-Luchoomun, « la performance s’est améliorée ». Et 18 collèges d’Etat et privés affichent un taux de réussite de 100%. « À la fois des collèges régionaux et des académies, ce qui est très intéressant », a-t-elle précisé.
De plus, la ministre a précisé que 1 386 étudiants ont obtenu huit “agregates” et 508, six. Les étudiants ont également mieux réussi dans les langues, les langues orientales notamment, et l’anglais, avec un taux de réussite de 94,6%. Quant aux matières scientifiques (les STEM), le taux de réussite dépasse les 90%. Une note positive pour la ministre de l’Education, qui souhaite « promouvoir l’intérêt des jeunes pour ces matières scientifiques ».

Il faut aussi noter que 8 142 étudiants ont obtenu au moins cinq crédits. Et la ministre de préciser que « 2 624 étudiants additionnels, contrairement à l’an dernier, accéderont aux classes supérieures ». Pour ceux qui n’ont pas réussi et qui ne peuvent reprendre leurs examens, la ministre leur conseille de se diriger vers les écoles polytechniques pour se spécialiser dans un domaine « qui leur plaira mieux ». Ajoutant : « En tout cas, on est satisfaits de cette performance et on félicite les étudiants, mais aussi les enseignants et les parents. De même que tous ceux qui ont aidé, comme la NTA, etc. »
Il est à noter que les résultats du HSC seront proclamés le 17 septembre et que les “pre-provisionnal results” seront envoyés aux universités étrangères par Cambridge pour ne pas pénaliser les étudiants ayant déjà postulé.