Photo d'illustration

Avant le prochain rendez-vous de la rue du 7 novembre dans la circonscription de Pravind Jugnauth, le warming-up devrait se faire avec la solidarity meeting des employés du secteur public le mercredi 21 à l’heure du déjeuner au rez-de-chaussée de l’Emmanuel Anquetil Building à Port-Louis.

Cette mobilisation des fonctionnaires s’articule autour d’une prise de conscience de la politique taye-raze de l’Hôtel du gouvernement par rapport aux conditions de service de ce secteur, même si leurs emplois ne semblent nullement menacés comme c’est le cas dans le secteur privé.

« Au sein de la fonction publique, c’est la grogne généralisée, même si en surface c’est un calme apparent. Les revendications portent sur l’unpaid sick leave, les passage benefits et le rapport du Pay Research Bureau, sans compter les incertitudes au sujet du paiement du boni de fin d’année. Aujourd’hui, les fonctionnaires et par extension tous les employés du secteur public réalisent qu’avec la COVID-19 et les intentions à peine déguisées du gouvernement à leur égard, il n’existe plus de comfort zone et qu’ils doivent se mobiliser pour éviter une répétition des récentes surprises, notamment par rapport à la publication du rapport du PRB. Cette solidarity meeting du mercredi 21 constituera une occasion, certes symbolique, pour faire entendre la voix des fonctionnaires avant qu’il ne soit trop tard. Car il y a danger devant », fait comprendre un des organisateurs derrière cette initiative de revendications.