Des programmes de vaccination et de sérosurveillance seront mis sur pied pour lutter contre la fièvre aphteuse qui gagne Rodrigues actuellement. C’est ce qui ressort de la réunion du Conseil des ministres de ce vendredi 9 avril.

Des mesures seront mises en place par la Division de l’élevage et vétérinaire du ministère de l’Agro-industrie de la Sécurité. Le programme de vaccination sera ainsi appliqué aux bovins, caprins, ovins et porcins. Le ministère précise que la sérosurveillance aura pour but d’estimer la prévalence de la fièvre aphteuse à Rodrigues.

En ce qu’il s’agit de l’abattage des animaux contaminés, cela se fera conformément aux règlements sur les maladies animales.