– Une augmentation de 500 m3 d’eau par jour

Rodrigues dispose d’une production d’eau potable de 8 500 mètres cubes par jour actuellement. Cette production est appelée à augmenter avec l’entrée en opération d’une nouvelle station de dessalement à Anse-Goëland. Avec la sécheresse, les unités de dessalement de Rodrigues vont continuer à produire 3 500 mètres cubes d’eau continuellement. L’eau souterraine devrait fournir 2 500 mètres cubes.

Selon le commissaire des ressources en eau, Nicholson Lisette, la production actuelle est de 8 500 mètres cubes dont 2 500 mètres cubes des nappes phréatiques, 3 000 mètres cubes d’eau de surface et 3 000 mètres cubesd’eau de dessalement par jour. L’objectif principal, dira le commissaire, est d’assurer que la production se stabilise malgré la période de sécheresse. Pour ce faire et avec la mise en opération de la station de dessalement d’Anse-Goëland qui produira 500 mètres cubes par jour, le volume d’eau produit par les unités de dessalement sera de 3 500 mètres cubes par jour. Pour le commissaire des ressources en eau, Nicholson Lisette, dans le pire scénario où il n’y aurait plus d’eau de surface, Rodrigues aura en permanence 6 500 mètres cubes d’eau par jour. Sa commission, a-t-il dit, travaille sur l’amélioration des réseaux de distribution à Rodrigues en général.

Une base de données a été établie pour assurer une meilleure distribution d’eau à Rodrigues. Selon le commissaire, bientôt le mode de distribution d’eau sera revu. Selon Nicholson Lisette, tout est fait pour assurer une distribution d’eau plus régulière à Rodrigues et pour permettre aux familles rodriguaises d’avoir au moins 4 m3 d’eau quotidiennement dans le long terme. Il a aussi fait ressortir que récemment neuf morcellements ont été connectés au réseau de distribution d’eau. La base de données sera un outil très important pour les autorités locales car elle leur permettra d’identifier les forces et les faiblesses de ce secteur dans le long terme. À noter que Rodrigues compte aujourd’hui 13 081 abonnés aux réseaux de distribution d’eau, soit 2 951 dans le nord de l’île, 3 763 dans le sud, 3 695 abonnés dans la région centrale et 2 672 la région est.

Dans la région nord, la distribution d’eau est faite une fois par semaine. Bientôt, d’autres régions devraient bénéficier d’un approvisionnement similaire car 66 Valve Operators sont mobilisés actuellement pour assurer la distribution d’eau sur toute l’île. Selon les autorités locales, « il y a eu une certaine évolution dans la production d’eau ». Toutefois, les villageois de Baladirou éprouvent encore beaucoup de difficultés pour s’approvisionner en eau car la distribution du précieux liquide, à raison d’une fois par semaine, cause pas mal d’inconvénients. En effet, les villageois se plaignent de la durée de distribution « qui est très courte » alors que leurs bassins sont remplis à moins de 50% de leur capacité. Certains villageois menacent de faire une manifestation si le problème persiste. Il y a également des planteurs qui ont déjà préparé leur terrain pour cultiver des piments. Mais selon plusieurs planteurs, l’eau ne coule pas dans les conduits d’irrigation. La plupart des planteurs attendent la pluie afin de mettre en terre leurs graines.