Photo illustration

Le climat qui prévaut dans l’île en ce moment a des effets sur la santé. En effet, les hôpitaux et centres de santé publics ont enregistré une hausse de cas de gastro-entérite la semaine dernière, causée selon des sources du ministère par la hausse des températures et l’humidité, qui prévalent depuis plusieurs jours. Le ministère de la Santé a ainsi enregistré 566 cas de la gastro-entérite dans les hôpitaux du 11 au 17 janvier, contre 499 la semaine précédente. Le public se voit vivement conseiller de prendre les précautions nécessaires ainsi que d’éviter les fast-foods.

Du 11 au 17 janvier, le ministère de la santé a enregistré 566 cas de gastro-entérite dans les hôpitaux régionaux et centres de santé publics. La semaine précédente, du 4 au 10 janvier, le nombre de cas était de 499. Cette hausse, selon des sources au ministère, s’explique par la forte chaleur et l’humidité, qui favorisent l’accroissement des microbes et des bactéries. « La contamination des produits alimentaires est inévitable avec l’accroissement des bactéries et des microbes, favorisée par la chaleur et l’humidité. Les produits à risque sont les œufs, les produits laitiers, les volailles, les poissons, les fruits de mer et la viande. La salmonelle se répand rapidement dans la nourriture avec la chaleur. Une personne qui consomme des produits alimentaires infectés risque un empoisonnement alimentaire ou une gastro-entérite », affirment nos sources.
Et d’ajouter que le public doit se montrer prudent en cette période, notamment concernant ce qu’il consomme. Il est conseillé d’éviter de manger dans la rue, car ces produits sont les plus à risque. « Les marchands de rue utilisent beaucoup de mayonnaise. Or, il faut s’assurer de consommer de la mayonnaise fraîchement préparée. Par ailleurs, il faut aussi prendre des précautions à la maison. Il est conseillé de consommer des repas fraîchement préparés et s’assurer que la nourriture soit conservée au réfrigérateur. »
Les personnes les plus exposées sont les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et les patients atteints de maladies chroniques. « Les symptômes de la gastro-entérite sont des nausées, des vomissements, des crampes abdominales et de la fièvre, entre autres. Les premiers symptômes se présentent généralement entre 12 à 36 heures après avoir consommé un aliment contaminé », soutiennent nos sources. Et d’indiquer par ailleurs qu’il est important de se rendre à l’hôpital et de consulter un médecin lorsque l’on détecte les premiers symptômes. L’automédication est strictement déconseillée.