Photo d'illustration

Le Flacq Teaching Hospital sera construit sur une superficie de 105 521, 8 mètres carrés dans l’enceinte de l’hôpital de la localité. Le bâtiment, qui sera pourvu de 520 lits, comprendra six étages et sera ouvert 24h sur 24h. Les visites seront autorisées entre 15h et 17h. Le Flacq Teaching Hospital offrira les services suivants : Accident & Emergency, Radiology & Interpretation, Outpatient Concultation, Operation Theatres & Intensive Care Units, Labour & Maternity Wards, Surgical, Medical & Orthopaedic awards et un block administratif.

C’est la compagnie indienne, HSCC (India Ltd) qui a conçu le projet, et c’est Larsen & Toubro Construction Ltd qui a obtenu le contrat pour le réaliser en 22 mois. « The hospital has been conceptualized by HSCC (India) Ltd. HSCC (Hospital Services Consultancy Corporation) is a parastatal body of the Government of India who are specialized Project management consultants for hospital projects. The project has been tailored made to be built on a desigh and building basis. Larsen & Toubro Construction bas been awarded the contract which is sceduled to be completed in 22 months. The project is currently being detailed out and all necessary approvals and permits are being sought prior to actual construction starting on site. All the construction activities shall be supervised by HSCC who shall be responsible for the completion and handing over of the proposed facility to the proponent », indique un document officiel ayant trait à ce projet.

Le ministère de la Santé compte sérieusement aller de l’avant avec ce projet, car il pense que l’actuel hôpital de Flacq, construit il y a plus de 100 ans environ, « a fait son temps ». D’ailleurs, il a dû être réhabilité à plusieurs reprises. Les services offerts par cet établissement hospitalier sont restés les mêmes malgré le fait que la population dans la région de Flacq a considérablement augmenté au fil des années.

Les statistiques du ministère de la Santé démontrent aussi que des gens des régions avoisinantes fréquentent aussi cet établissement hospitalier. Ils viennent de Plaine-des-Roches et de Rivière-du-Rempart. Les statistiques indiquent de plus que le nombre d’interventions chirurgicales a augmenté par 45% au fil des années.

La construction du nouvel hôpital s’avère donc « nécessaire » en vue de traiter les patients dans les meilleures conditions et, en même temps, réduire la liste d’attente des patients qui ont besoin de traitements médicaux. Valeur du jour, le taux d’occupation à l’hôpital de Flacq est de 80%. « The hospital has also seen an increase of around 45% in terms of surgeries being carried out over there. This implies that there is a need for more beds to be provided for this hospital. More wards are also required in order to reduce the waiting time for non-urgent médical interventions as well as to deal with the ever increasing number of roads and in increase in population. The bed occupancy is currently 80% the population to ratio has already reached a ratio of 500 : 1 », indique le même document, soulignant aussi que l’actuel hôpital n’est pas pourvu de “Female Orthopedic and Female Psychiatric Wards”.

Le promoteur considère que le site choisi pour ce projet est « stratégique », car il est situé le long de la route B23, soit moins de 1 km de la nouvelle autoroute, qui reliera bientôt l’aéroport SSR avec le village touristique de Grand-Baie. Le site, où sera construit le nouvel hôpital, était occupé auparavant par une plantation de cannes. Il est aussi indiqué qu’un bâtiment vétusté, qui se trouve sur le site, sera démoli.