En conférence de presse ce vendredi 31 juillet, les membres du comité de coordination de l’opération de sauvetage du Wakashio ont apporté des précisions sur le plan d’urgence mis en place.

Une enquête préliminaire a été ouverte par le directeur adjoint des transports maritimes et du ministère de l’Environnement afin de déterminer les circonstances exactes de l’échouement du Wakashio sur les récifs de Pointe d’Esny.

Le ministre Kavi Ramano a indiqué que quatre membres de l’équipage de sauvetage ont été transportés sur le site où une première évaluation a été faite. « Le remorqueur quant à lui se rendra par la suite sur le site une fois tous les équipements à bord ».

Il a précisé qu’un deuxième remorqueur est attendu le 3 août en provenance de Fujairah, avec à son bord, 14 personnes. Un troisième en provenance de Mumbai devra gagner nos côtes le 10 ou 11 août.

Il a affirmé que le 27 juillet des traces d’hydrocarbure ont été détectées sur 300 mètres de plage. Toutefois, il se veut catégorique à l’effet qu’à ce jour les résultats des tests sont négatifs et qu’il « n’y a pas de “oil spilling” ».

« Le capitaine du bateau a été sollicité afin qu’aucune matière pompée de la salle des machines ne soit déversée en mer’‘, a-t-il soutenu.

Revenant sur le dépistage de l’équipage à la Covid-19, Kavi Ramano a affirmé que les 20 membres ont été testés négatifs. Selon les mesures sanitaires, ils resteront sur le remorqueur ayant la capacité d’accommoder jusqu’à 50 personnes.

Wakashio à Pointe-d'Esny : Conférence de presse au bureau du ministère de l'Environnement

Posted by Le Mauricien on Friday, July 31, 2020