Photo illustration

La Fonction publique rejette  une demande de la FCSOU pour une réunion tripartite avec le PRB en prévision de la publication de ce rapport tant attendu

Le ministère de la Fonction publique n’a pas accédé à la requête formulée par la Federation of Civil Service and Other Unions (FCSOU) pour la tenue d’une réunion tripartite avec le Pay Research Bureau (PRB) en vue de discuter du mode de consultation de cette instance avec les syndicats dans le cadre de son prochain rapport.

Dans une lettre adressée à la FCSOU, le bureau du Secretary for Public Service (SPS) s’appesantit sur le fait que le PRB est une instance autonome et indépendante qui décide elle-même du mode de consultation avec les différentes parties concernées dans le cadre des révisions des conditions de service et de la grille salariale des fonctionnaires et employés des corps para-étatiques.

À cet égard, le ministère de la Fonction publique ne peut imposer son diktat sur le PRB. « The PRB, being an autonomous and independent body, decided on the mode of consultation and the stakeholders with whom it holds discussions in the context of review exercices. This ministry cannot impose upon the PRB, the methology to be used for the consultative meetings », écrit le bureau du SPS dans une lettre adressée la semaine dernière à la FCSOU. De ce fait, une réunion tripartite autour du mode de consultation du PRB ne pourra pas avoir lieu. « In view of the above, it is regretted that your request for a joint meeting with the PRB, the Federation of Civil Service and Other Unions cannot be acceded to », souligne le bureau du SPS.

De son côté, la State and Other Employees Federation a adressé une lettre à la direction du PRB pour prendre en considération sept aspects dans le cadre de la publication de son prochain rapport : (1) le maintien de la relativité salariale, (2) l’octroi d’une révision salariale aux petits fonctionnaires et aux cadres moyens, (3) un ratio de 1 : 7 du General Worker aux Senior Chief Executive et Permanent Secretary, (4) la formation des salariés, (5) la nécessité de revoir la grille salariale à la suite de l’introduction du salaire minimum, (6) une remise “duty” de 100% pour tous les fonctionnaires pour l’achat des véhicules et (7) les recommandations du PRB appliquées non pas au compte-gouttes.

« It is to be noted that while it is in the mandate of the PRB to carry out periodic reviews on pay and grading structure and Conditions of Service in the Public Sector, several decisions regarding pay and condition of service for certain categories of Public Officers have been taken either by High Powered Committee, by the Ministry of Finance or by the Prime minister’s Office the more so neither to the knowledge of the PRB nor other Public Officers », écrit Radhakrishna Sadien président de la State and Other Employees Federation.