« About 1 600 Metric Ton of Very Low Sulphur Fuel Oil and 200 Metric Ton of Diesel Oil remain on the ship, and the transfer work is continuing ». C’est ce qu’indique le dernier rapport daté d’aujourd’hui de Nagashiki Shipping Co. Ltd, propriétaire du MV Wakashio, vraquier échoué à Pointe d’Esny depuis le 25 juillet.

« We confirm the crack inside the hull of the ship had expanded », est-il ajouté. La situation, selon le rapport, est « continuously monitored » par l’équipe de Salvors à bord.

« Since this ship is unable to navigate by itself, a tow connection has been established between a tug and the Wakashio. In order to secure the vessel so that it will not drift », informe Nagashiki Shipping Co. Ltd.

De plus, la société japonaise indique qu’à ce lundi 11 août, quelque 1 020 tonnes métriques de Very Low Sulphur Fuel Oil ont été pompées et transférées « onto small tankers ». Environ 1 000 tonnes métriques de fioul ont fuité du vraquier. Il est estimé que 460 tonnes métriques ont été récupérées des lagons.

Par ailleurs, les officiers dépêchés par la société japonaise ont été testés négatifs à la Covid-19 et se sont rendus sur le site. « We will continue to consider the additional dispatch of personnel and transportation of supplies. We will continue to fully cooperate with the authorities of Mauritius and Japan to work and resolve the situation as soon as possible. We will do our best to protect the environment and prevent the spread of the oil spill », conclut la société japonaise.

Ce communiqué a été envoyé par Nagashiki Shipping Co. Ltd ce mardi soir à 18h30. Cependant, de sources officielles du ministère, il restait 1 103 tonnes métriques de fioul à bord du bateau à 13 heures 15 ce mardi.