Bertrand Lagesse, le représentant de la firme danoise, Burmeister and Wain Scandinavian Contractor (BWSC), s’est à nouveau présenté dans les locaux de l’ICAC ce lundi matin 29 juin.

Il n’y a toujours pas eu d’arrestation pour l’heure mais l’enquête sur l’affaire St-Louis se poursuit à la commission anticorruption.

Bertrand Lagesse est soupçonné d’être l’un des intermédiaires de cette affaire. C’est accompagné de son homme de loi, Joy Beeharry, qu’il s’est rendu à l’ICAC.

L’ancien directeur général du CEB, Shamshir Mukoon, ainsi qu’un directeur  de la société Pad Co, sont également attendus.

Pour rappel, depuis l’éclatement de cette affaire, sept descentes simultanées de la commission anticorruption (ICAC) ont eu lieu, vendredi 26 juin aux locaux, bureaux et domicile de Bertrand Lagesse, représentant de la firme danoise, ainsi qu’aux locaux de cette firme et ceux de la compagnie Pad Co, de même qu’au domicile de son directeur ainsi qu’au domicile d’un employé du CEB.