L’ex-ministre de l’Energie, Swaley Kasenally, sera une nouvelle fois convoqué par les enquêteurs de la commission anticorruption (ICAC) ce matin, dans le cadre de l’enquête sur la St-Louis Gate, avec des pots-de-vin versés à de haut officiels mauriciens.

Consultez Le Mauricien du jour ici.

De plus, deux ex-employés de la firme Pad Co Ltd ont été arrêtés par l’ICAC, ce mercredi 22 septembre.

Patrice Lung Lam Hing, ancien Finance Manager, et Khemraj Mojee, ex-comptable, ont été arrêtés sous une accusation provisoire de « conspiracy to commit money laundering ». Selon nos informations, les enquêteurs ont pu mettre la main sur des données effacées dans cette affaire.

Concernant l’ex-ministre de l’Énergie, il avait déjà été interrogé en février, suite à des documents retrouvés à son domicile par les officiers de l’ICAC.

Dans les milieux de la commission anticorruption, on affirme que d’autres arrestations sont prévues dans cette affaire.

Pour rappel, la compagnie Pad Co Ltd s’est retrouvée sous les feux des projeteurs après des allégations de pots-de-vin et une différence de Rs 700 millions entre un premier et  second contrat. Cela, après qu’une enquête de la Banque Africaine de Développement a déterminé que des officiels mauriciens ont reçu des pots-de-vin et aidé à favoriser une firme danoise, Burmeister & Wain Scandinavian Contractor, dans un exercice d’appel d’offres entourant la centrale thermique de St-Louis à Maurice.