La Central Water Authority (CWA) a signifié son intention de procéder à l’acquisition de 4 600 mètres cubes de sable corallien pour les stations de traitement de La Marie, Pailles et de Mon Blanc. Un exercice d’appel d’offres international vient d’être lancé. Les soumissionnaires ont jusqu’au 16 septembre prochain pour soumettre leurs offres pour ces « Washed Coral Sand for slow sand filters ».

Selon les spécifications de l’exercice d’appel d’offres, 2 150 mètres cubes de sable corallien iront à La Marie, 2 150 autres à Pailles et 300 mètres cubes à Mon Blanc. « The CWA requires the total amount of coral sand requested for immediate use. The supplier may supply as much coral sand as possible at his convenience provided the minimum monthly delivery is respected. The contract will be deemed to be completed if the total required amount has been delivered, even if it is earlier than 7 months. The late delivery date shall be within 7 months of the issue of the Letter of acceptable », souligne le document d’appel d’offres. La CWA indique aussi que le soumissionnaire doit avoir au moins cinq ans d’expérience dans la fourniture de sable corallien.

« The bidder shall furnish documentary evidence to demonstrate that it meets the following experience requirements (s) : 1. The bidder/supplier (s) must have at lease five years of experience in supplying washed coral sand, with at least 2000 m3 supplied. In cas of foreign supplier with local representative, the foreign supplier should have experience in supplying of at least 2000 m3 coral during the last 5 years », indique le document d’appel d’offres.

La CWA souligne aussi qu’une fois que le contrat a été alloué, le soumissionnaire disposera d’un mois pour commencer à fournir du sable corallien et le contrat sera d’une durée de sept mois. « The Supplier may supply as much as coral sand as possible at his convenience provided the minimum monthly delivery is respected. The contract will be deemed to be completed if the the total required amount has been delivered, even if it is earlier, than 7 months of the issue of the Latter of Acceptance », précise-t-on.

Selon un ancien président de la CWA et spécialiste en matière de géomorphologie, l’extraction du sable corallien dans nos lagons est interdite par l’Environment Protection Act. Cependant, il insiste sur le fait que l’utilisation du sable corallien pour filtrer l’eau est une pratique courante. « Si la cargaison de sable corallien vient de l’étranger, je ne vois pas d’inconvénient à ce sujet », a-t-il dit.