Le nombre de chômeurs est estimé à 52 500 au premier trimestre 2021 selon les chiffres publiés hier par Statistics Mauritius. Les 52 500 chômeurs comprennent 26 600 hommes (51 %) et 25 900 femmes (49%). Environ 26 300 (50%) de ces sans-emplois sont mariés. Quelque 33 200 (63%) des chômeurs n’avaient pas de Cambridge Certificate (SC) ou son équivalent et parmi eux, 8 200 n’avaient même pas passé le cap du Certificate of Primary Education (CPE). 28 400 (54%) étaient inscrits au Employment Service Information Centre. L’on compte 6 700 (13 %) jeunes âgés de 16 à 24 ans, pas encore mariés et qui sont à la recherche d’un premier emploi. Quelque 2 500 possédaient un diplôme inférieur à SC. Statistics Mauritius révèle aussi que 14 400 ou 27% des chômeurs sont des chefs de famille.

Ces estimations se réfèrent à la population mauricienne âgée de 16 ans et plus. Le nombre de personnes considérées comme inactives est passé de 405 500 en décembre 2020 à 470 200 au premier trimestre 2021. Cette augmentation s’expliquerait par le fait que de nombreuses personnes, principalement des self-employed, ne pouvaient pas travailler en mars 2021 en raison du confinement national découlant de la deuxième vague locale de la pandémie Covid-19. L’emploi des Mauriciens est estimé à 481 900 à mars 2021 contre 538 000 en décembre 2020. Par rapport au premier trimestre de 2020, Labour force a diminué de 56 500, l’emploi a diminué de 68 500 et le chômage a augmenté de 12 000. Le nombre de personnes inactives a augmenté de 61 300 au cours de la même période.

L’augmentation du nombre de personnes considérées comme inactives est expliquée par le fait que de nombreux individus, principalement des travailleurs indépendants, n’ont pas pu travailler en mars 2021 en raison du confinement. Selon la classification internationale, vu que ces personnes ne cherchaient pas de l’emploi pendant le confinement, elles sont classées comme étant temporairement « inactives » et non comme « chômeurs », explique le document de Statistics Mauritius. Bien qu’elles aient été classées comme inactives, ces personnes ont reçu le soutien fourni par le gouvernement, soit le Self-Employed Assistance Scheme. L’on s’attend qu’avec la fin du confinement, le nombre de personnes inactives devrait retourner à son niveau normal. Parallèlement, on explique que l’emploi chez les hommes a diminué de 45 900 et chez les femmes de 22 600. Aussi, le taux de chômage des jeunes a augmenté au premier trimestre 2021 pour atteindre 31,5% par rapport à 23,5 % à la même période en 2020.