photo illustration

Tous les développements, qui seront réalisés à travers le pays, devront dorénavant obtenir l’approbation de la Land Drainage Authority (LDA). C’est ce qu’a fait comprendre Mahendranath Hurreeram, le ministre des Infrastructures nationales et du Développement communautaire lors d’une visite des lieux aux rues Boullé Auguste Ludovic, au Morcellement Happy Valley, et Le Cornu, Sainte-Croix, et ce en compagnie de Joe Lesjongard, ministre de l’Énergie et des Services publics. Il s’agit de rues, où 4 km de drains seront construits au coût d’environ Rs 140 millions, un contrat décroché par la compagnie Sotravic.

Selon le ministre Hurreeram, cette mesure devrait « diminuer les risques d’inondations » et « éviterait toute obstruction pendant les grosses averses ». Il a mis l’accent sur le travail accompli par « des officiers qui ont travaillé d’arrache-pied » sur le Lands Drainage Master Plan, qui vise à trouver des solutions afin d’atténuer les graves conséquences sur les inondations. Il a rappelé aux habitants de la région que c’était en 2010 que le gouvernement d’alors avait accordé des permis pour construire des maisons dans cette zone. « Certains propriétaires immobiliers avaient comblé les drains naturels qui permettaient depuis toujours d’absorber l’eau de pluie provenant des flancs de la montagne et cette situation avait occasionné de graves inondations dans cette région, qui ont envahi ainsi plusieurs maisons. D’où la décision du gouvernement de suspendre tous les autres permis de développements immobiliers dans cette région », dit-il.

Le ministre a fait comprendre aux habitants qu’une bonne partie de la région sera concernée par les travaux et qu’il y aura par conséquent « un peu de désordre ». Il a aussi fait appel à leur compréhension, leur demandant de faire preuve de patience « pou ki zot kapav dormi trankil kan ena gro lapli ». Il ajoute : « Priyorite sa gouvernman-la, kouma zot tou kone, se asir lasekirite lapopilasion. » Les travaux, qui comprendront également la remise en état des routes, débuteront le 27 juillet et prendraient fin en décembre 2021.

Quant au ministre Lesjongard, il a insisté que la compagnie Sotravic, qui a décroché le contrat, respecte le délai. « J’insiste là-dessus parce que c’est mon collègue Hurreeram et moi qui devrons répondre à la population si les travaux sont retardés », dit-il. Il a également souhaité que la compagnie organise régulièrement des réunions avec les habitants de la région pour les mettre au courant de l’évolution des travaux et communiquer aux habitants bien en avance quelles sont les routes qui seront bloquées pendant les travaux. « Li bien inportan e bann abitan kapav pran prekosion ki bizin », insiste-t-il. Comme son collègue le ministre Hurreeram, Joe Lesjongard a demandé aux habitants « de faire preuve de patience ».

Yassin Shaffick, un habitant de l’avenue Mayflower, au Cornue, raconte son « calvaire » lorsqu’il y a de grosses averses. « Delo rant partou dan lakaz. Ou pas tou ou lazourne evakie delo. Nou pe ankor sibir sa e mo swete ki travay-la fini dan dele pou nou pa tro strese », souhaite-t-il. Yousouf, lui, un autre habitant de la région, trouve que l’initiative du gouvernement est « forte ». Il poursuit : « Il est grand temps de faire des travaux pour aménager des drains. L’absence de drains dans cette région a occasionné beaucoup de dégâts. » Quant à Sultana Soobhan, elle habite au pied de la montagne Le Cornue. « L’eau pénètre à l’intérieur de sa maison. Zanfan ki al lekol gagn bokou difikilte pou traverse kan ena move tan », indique-t-elle.