- Publicité -

Le cardinal Piat aux jeunes : « Ne laissez pas les problèmes vous accabler ! »

À l’appel du pape François, les diocèses catholiques à travers le monde ont organisé durant le week-end dernier les Journées mondiales de la jeunesse. Le temps fort de cet événement dans le diocèse de Port-Louis était la messe présidée par le cardinal Maurice E. Piat au Thabor, dimanche, et lors de laquelle le chef du diocèse de Port-Louis a abordé les situations difficiles dans lesquelles se trouvent des nombreux jeunes et qu’il a qualifiées de « marenwar dan lavi bann zenes ».

- Publicité -

L’évêque de port-Louis a exhorté les jeunes qu’il existe un « chemin d’espérance » et il les a encouragés vivement à porter leur regard sur la croix de Jésus qui est « source d’amour ». « Bann zenes azordi pe pass par boukou marenwar, zot pe pass par boukou soufrans », souligne-t-il dans son homélie.

S’agissant de ces problèmes dont les jeunes eux-mêmes ont fait état lors des discussions récentes dans le cadre du Synode 2021-2023, il a mentionné, entre autres, l’incompréhension dans les familles, la drogue « kipe fer boukou desord », le chômage, un système éducatif inadapté et ne correspondant aux besoins d’un grand nombre d’enfants. « Napa less bann soufrans, bann marenwar akable zot ! » a lancé l’évêque de Port Louis aux jeunes. Il leur a fait remarquer aussi qu’ils ne sont pas les seuls à faire face aux difficultés actuellement. « Nou tou dan mem bato, nou tou pass par mem soufrans, nou tou pass par bann difikilte, nou tou nou lakrwa lour », dira-t-il.

Le message d’encouragement que le cardinal Piat a laissé aux jeunes, dimanche, était axé sur la croix de Jésus car l’Église célébrait aussi ce jour-là le « Christ Roi de l’univers ». C’est ainsi qu’il a invité les jeunes à porter leur regard sur la croix de Jésus, qui est un témoignage de l’amour de Dieu pour tous les hommes indistinctement et qui est aussi « un chemin d’espérance et une force » dans les situations sombres de la vie.

Le cardinal Piat a alors fait référence à la Vierge Marie qui ne s’est pas laissé accabler par la mort atroce de son fils et qui était debout au pied de la croix. Il a demandé les jeunes Mauriciens de suivre  l’attitude de la Vierge, c’est-à-dire « de ne pas se décourager devant les épreuves et de se laisser guider par la croix ». L’évêque de Port-Louis ajouter: « c’est l’amour de Dieu qui nous sauve et qui nous remet debout. »

Soulignons que le pape donne Marie comme modèle aux jeunes et que le thème de ces Journées mondiales des Jeunes 2022 est « Marie se leva et partit avec empressement ». Par ailleurs, ce dernier week-end des jeunes dans le diocèse de Port-Louis s’est déroulé en deux temps : la journée de samedi a eu lieu dans la paroisse et celle de dimanche au Thabor. Mais malgré une préparation en amont depuis plusieurs mois par le Service diocésain de la Pastorale des Jeunes et des Vocations et une campagne d’invitation faite d’une manière dynamique sur les réseaux sociaux, les jeunes ont fait preuve de timidité pour se rendre dans les jardins du Thabor pour cet événement qui se voulait pourtant rassembleur après une pause de deux années. Et pourtant il y a eu presque un cri d’appel lancé pendant les échanges sur le Synode pour écouter la voix des jeunes et pour leur faire davantage de la place à divers niveaux au sein de l’Église.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour