L’industrie touristique reprend des couleurs à Rodrigues après plusieurs mois dans le flou avec le Covid-19 malgré que le fait que l’île reste Covid Free” pour le moment. Avec des temps difficiles sur le plan économique et des personnels aussi, les emplois étaient à plat. Toutefois avec la reprise annoncée des vols commerciaux à Rodrigues, l’espoir refait surface. Les activités reprennent, avec des réservations en grand nombre dans les auberges, hôtels et hébergements touristiques à travers l’île. Les membres du personnel de ces entreprises se sont mobilisés pour se faire vacciner. Le port du masque est désormais obligatoire pour les staffs et les voyageurs. Et des stocks de gels hydroalcooliques sont disponibles dans tous les emplacements. Les opérateurs sont déjà actifs.

À l’Office du Tourisme, les voyageurs se sont enregistrés pour pas mal d’activités et d’autres recherchent des informations concernant des activités proposées dans l’île. Tout le protocole sanitaire est bel et bien respecté. Ainsi, le gel hydroalcoolique est obligatoire dans chaque chambre dans les auberges, les hébergements et autres. À noter qu’il y a pas mal de réservations dans les auberges, prêtes à accueillir les voyageurs qui devront bientôt débarquer dans l’île.

Au Temps D’Antan est une petite auberge située à Coromandel. Tous les employés se sont déjà préparés à recevoir les clients pour le mois d’octobre. Bon nombre y ont déjà fait des réservations. Selon le responsable par intérim, Jean-Michel Collard, le confinement a été très dur pour le tourisme. « Les réservations sont prévues au début d’octobre. On fait tout notre possible au niveau de la sécurité des clients, des hands sanitizers, du port du masque et de la distanciation sociale. »

Au Domaine Les Rosiers, après des mois dans l’attente et sans aucune réservation, le téléphone se remet à sonner et les voyageurs font leurs demandes de réservations en grand nombre. « Pour le moment, nous recevons des réservations pour le début d’octobre, pour la location de voitures et les excursions », fait part la stagiaire Gaël Augustin. « Nou pran prekosion ki bizin, nou pe fer renion staff avek konsernan por du mask, sanitizer e distans ki bizin kite avek klian. 100% nou staff fini fer zot vaksin », a déclaré le gérant.

À l’Office du Tourisme à Port-Mathurin, on constate une reprise pour toutes les activités domestiques. Yoni Félicité, Tourism Promotion Officer, note que « nou gagn ban lapel emem email e tou sa se par rapor a protokol pou zot resi vwayaze esa interess zot kar zot kone ki bann lantrepriz ena et ki bann aktivite nou propoze ».

Il y a au moins 250 opérateurs directement impliqués dans le secteur touristique à Rodrigues et c’est une lueur d’espoir pour eux après plusieurs mois. Pendant cette période de crise provoquée par le Covid-19, une décision a été prise pour sauvegarder et maintenir l’emploi, une priorité pour Rodrigues. L’Alternative Likelihood Scheme, mis en place afin de maintenir les emplois dans le secteur touristique, concerne 180 employés d’hôtel. Ils ont été appelés à faire d’autres travaux en lien avec le secteur touristique, comme embellir les sites les plus visités de l’île. Ces employés vont, par exemple, restaurer les chantiers des randonnées, planter des coraux, aider dans le dragage de sable qui mène vers les îlots, nettoyer les plages. Ce plan est valide jusqu’à la fin de cette semaine. À ce jour, 541 personnes, 482 opérateurs touristiques et 59 entrepreneurs sont concernés par ce programme. Avec l’ouverture des frontières et la reprise de vols commerciaux, il est attendu que les choses retournent comme avant tout en gardant le virus invisible hors des rivages de Rodrigues…