- Publicité -

GCG Phase II : Lesjongard annonce l’électrification au vert de trois villages à Agalega

Le ministre de l’Énergie, Joe Lesjongard, a annoncé que l’énergie verte sera utilisée pour l’électrification de trois villages situés à Agalega. Il s’agit de Sainte-Rita, La-Fourche et Vingt-Cinq. Il intervenait, hier, à l’hôtel Voilà-Bagatelle, lors d’un atelier de travail sur le thème Accelerating the transformation shift to a low carbon economy. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la Phase II of the Green Climate Fund (GCF).

- Publicité -

Le ministre a fait ressortir que l’énergie solaire sera privilégiée pour les trois villages précités. C’est grâce à un don du GCF que le projet sera réalisé à partir de janvier prochain. « La phase II du GCF, qui sera étalée sur cinq ans, mettra l’accent sur un appui technique et financier au Central Electricity Board (CEB) pour la production 25 MW d’électricité sur la toiture des petites et moyennes entreprises, des bâtiments publics et des ménages à faible revenu », dit-il. Aussi, dans le cadre de ce projet, le CEB a signifié son intention de mettre en place un système de distribution automatique pour l’acheminement de l’électricité sur la grille nationale.

Joe Lesjongard a souligné que la guerre en cours entre la Russie et l’Ukraine a créé des ondes de choc sur les marchés énergétiques mondiaux. « Et nous assistons actuellement à une crise énergétique avec des impacts négatifs importants, selon l’agence internationale de l’énergie. Les plus grandes secousses de la crise énergétique actuelle se sont fait sentir sur les marchés du gaz naturel, du charbon et l’électricité. Cette crise rappelle brutalement la fragilité du système énergétique mondial. Par conséquent, la seule alternative est d’investir dans l’énergie renouvelable », s’est-il appesanti.

« Le gouvernement s’est engagé à produire 60% des besoins énergétiques du pays à partir d’énergies renouvelables et d’éliminer progressivement l’utilisation du charbon d’ici 2030 en vue de passer à une économie à faible émission de carbone et de lutter contre les effets du changement climatique », ajoute-t-il. Selon lui, le gouvernement ne s’épargnera aucun effort pour atteindre nos buts et objectifs fixés. C’est dans ce contexte que le ministère a demandé l’aide de ce fonds pour accélérer la transformation et passer à une économie à faible émission de carbone. « Le projet a été approuvé par le conseil d’administration du GCF en décembre 2016 pour une somme totale de USD 28 millions », confirme-t-il.

Il a ajouté que la phase 1 du projet GCF a été lancée en 2017. « Il a contribué à la réalisation de notre objectif. Il a été achevé en décembre 2021 au coût de USD 11 millions. Cela a permis, entre autres, d’installer des bornes de recharge publique, l’installation de systèmes hybrides d’énergie renouvelable. À ce jour, pas moins de 1 435 demandes de projets solaires domestiques ont été reçues au ministère pour l’installation de kits de 1,5 MW. Et 1 190 ménages ont déjà ont signé leur accord de raccordement tandis que 221 installations ont déjà été mises en service », poursuit Joe Lesjongard ajoutant « on the other side, for electric vehicles owners, 56 applications have been received by the CEB and 29 electric vehicles owners have already signed their connection agreements. Hence, I can proudly say that this government is actively accelerating renewable energy projects and facilitating the implementation of green projects. (..) I can proudly say that this government is actively accelerating renewable energy projects and facilitating the implementation of green projects. This is because moving towards a green economy. »

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour