La construction d’une passerelle surplombant la route Mon-Choisy/Cap-Malheureux, et qui a fait l’objet d’un projet de loi débattu et voté hier soir, à savoir le Mon Choisy-Cap Malheureux Road Overhead Pedestrian Bridge (Authorised Construction) Bill, fait partie du projet de développement du Merville Hotel. Cet établissement 3 étoiles est en effet en passe de devenir un hôtel 5 étoiles, et ce, pour un coût de Rs 2,6 milliards.

Résumant les débats, Steven Obeegadoo, DPM et ministre du Logement et de l’Aménagement du territoire, a souligné que cette passerelle sera « exclusivement dédiée aux besoins de l’hôtel », tout en restant la propriété du gouvernement, car construite sur une voie publique. D’ailleurs, la Merville Ltd devra payer une “annual fee” à l’État pour l’utilisation de cette passerelle, bien que le ministre Obeegadoo n’ait donné aucune indication quant au montant.

Le ministre fait ressortir que « ce n’est pas la première fois que l’État autorise un promoteur du secteur privé à construire une passerelle sur une voie publique ». Et de citer celles de la MCB à Port-Louis, du CEB de Curepipe et de l’Université de Maurice. Il rappelle par ailleurs que la Merville Ltd doit « se conformer aux exigences fixées par les règlements en vigueur » pour la construction de cette passerelle. Ce passage sera donc “solely used” par le promoteur hôtelier tout en restant la propriété de l’État.

En accord avec le projet de loi, Merville Ltd aura la responsabilité de maintenir cette passerelle en bon état, « à ses frais », et s’assurer qu’elle ne soit pas source de danger de quelque manière que ce soit, ni pour ses clients, ni pour son personnel. « Étant donné que cette passerelle sera exclusivement utilisée par un hôtel 5 étoiles nécessitant un investissement de plus de Rs 2 milliards, je présume que le promoteur fera attention à l’aspect esthétique de cette construction et que cette structure sera entretenue correctement », a poursuivi le ministre Obeegadoo.

Le nouvel établissement hôtelier prendra le nom de Lux Grand Baie Hotel. Selon Steven Obeegadoo, qui a aussi le portefeuille du Tourisme, l’ouverture de l’établissement est prévue pour octobre 2021. Le Lux Grand Baie Hotel disposera de cinq suites, 12 villas, 20 appartements et deux penthouses (appartements de luxe au dernier étage), et pourra accueillir jusqu’à 300 clients.

Les deux autres intervenants du côté du gouvernement sur ce projet de loi, soit Anjiv Ramdhany et Sharvanand Ramkaun (tous deux Private Parliamentary Secretary), ont salué l’initiative de Merville Ltd pour la construction de cette passerelle qui, selon eux, « est dans l’intérêt à la fois de leurs clients et de leurs employés », rappelant que la circulation est très dense sur cette route du nord. « The safety of visitors and of the employees remain our collective concern a responsible nation », a ainsi affirmé Anjiv Ramdhany, député de Grand-Baie/ Poudre-d’Or. Et d’en profiter pour saluer la collaboration des hôtels avec le gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre du dispositif nécessaire pour la période de quarantaine des Mauriciens et des ressortissants étrangers rentrant au pays.

Pour sa part, Sharvanand Ramkaun a souligné l’apport du tourisme à l’économie du pays. « Today tourism is one of the fastest growing economic sector that is fulfilling economic growth and giving jobs and business opportunities in the country. Le gouvernement ne fait aucun compromis en ce qu’il s’agit de la sécurité des touristes et de tous ceux travaillant dans ce secteur », a terminé le député de Pamplemousses/Triolet.