Rajen Narsinghen, Senior Lecturer en droit à l’Université de Maurice (UoM), avait saisi la Cour suprême après avoir été convoqué par un comité disciplinaire de l’université dans le sillage de sa participation à des activités politiques. Rajen Narsinghen, qui conteste les membres siégeant sur ce comité disciplinaire, mais aussi les procédures et enquêtes internes pratiquées par l’UoM, devait ainsi loger une demande de révision judiciaire en Cour suprême.

L’affaire avait été appelée pour la première fois devant le chef juge Asraf Caunhye le 6 juillet 2020. L’UoM avait alors objecté à la motion du Senior Lecturer. Une fois les affidavits échangés et les points préliminaires considérés, les débats sur la demande de révision judiciaire ont été entendus devant les juges Nirmala Devat et Rita Teelock. Ces derniers feront connaître leur décision ultérieurement, soit après avoir entendu les plaidoiries des différentes parties dans cette affaire.

Pour rappel, Rajen Narsinghen avait été convoqué à un comité disciplinaire de l’UoM car il lui est reproché de « faire de la politique active » alors que, d’après les clauses contractuelles d’un chargé de cours, il ne peut s’engager dans ce type d’activités. Rajen Narsinghen est représenté en Cour suprême par les Senior Counsels Antoine Domingue et Sanjay Bhuckory.