Le PM a convoqué tous les maires et leurs « chief executives » hier pour connaître leurs plans de construction

Le Victoria Urban Terminal à Port-Louis hébergera un millier d’étals pour les marchands ambulants de la capitale alors que celui à la Place de l’Immigration contiendra 800. C’est ce qui ressort d’une rencontre entre les membres exécutifs de la Street Vendors’ Association et le ministre des Collectivités locales, Anwar Husnoo. D’ailleurs, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a convoqué les maires des cinq villes ainsi que leurs Chief Executives pour une séance de travail à son bureau hier. L’objectif : prendre connaissance des plans de chaque ville quant à la construction des Urban Terminals.

Des recoupements d’informations indiquent que Pravind Jugnauth voulait surtout prendre connaissance des dispositions pour le relogement des Hawkers avec la construction et la mise en opération des Urban Terminals. « Le Premier ministre a demandé à chacun d’entre eux ce qu’ils ont comme projet pour le Urban Terminal. Il a pris note de tous les plans et a annoncé qu’il organisera une autre réunion dans ce même contexte. La réunion n’a pas été longue », affirme-t-on.

Par ailleurs, des membres de la Street Vendors’ Association ont eu une rencontre avec le ministre Anwar Husnoo la semaine dernière. Ce dernier a alors informé qu’au total, 1 800 marchands pourront être relogés au sein des deux Urban Terminals de la capitale. Le consortium du Victoria Urban Terminal prévoit 1 000 étals pour les marchands ambulants de Port-Louis alors que le promoteur du projet Immigration Urban Terminal en a programmé 800. « Selon le recensement des marchands ambulants à Port-Louis effectué en 2015, le nombre s’élève à environ 1400. Ceci dit, tous les marchands ambulants enregistrés à la mairie auront un étal au sein de l’Urban Terminal. C’est déjà une bonne annonce », affirme Hydar Ryman, président de la Street Vendors’ Association et porte-parole des marchands ambulants de la ville.

Location et plans d’aide

Selon Hydar Ryman, cette rencontre entre les marchands ambulants et le ministre Husnoo devant avoir lieu le mois dernier a été renvoyée à plusieurs reprises en raison du naufrage du MV Wakashio. « Cette rencontre avec le ministre était très attendue. Étaient également présents à cette réunion le lord-maire et le secrétaire de la ville. Après un tour d’horizon sur le dossier des marchands ambulants de la capitale, le ministre nous a informés que les travaux à la gare Victoria ont bien avancé et que le projet d’Urban Terminal est sur la bonne voie », indique le porte-parole des marchands ambulants.
Le ministre et les marchands ambulants ont pu également entamer des discussions au sujet des contrats, faisant état des conditions et modalités pour obtenir des étals au sein des Urban Terminals. « Les marchands ambulants qui obtiendront un étal dans l’Urban Terminal auront à signer un contrat avec la mairie de Port-Louis, qui agira comme garant entre le consortium et les marchands ambulants. La signature du contrat débutera dans deux mois. Le contrat, lui-même, sera préparé par le Chief Executive de la mairie de Port-Louis », soutient Hydar Ryman.

La location de chaque étal s’élève à Rs 4 000 par mois. « Cette somme inclut Rs 500 pour les frais d’administration pour la mairie et Rs 3 500 au consortium pour la location. Ceci dit, le consortium aura une location de Rs 42 millions annuellement. Nous avons aussi informé le ministre que certains marchands ambulants ont signifié leur intention d’acheter leur étal, qui coûtera probablement autour de Rs 500 000. De ce fait, nous solliciterons une rencontre avec le ministre des Finances au sujet du plan d’aide de Rs 300 000 aux marchands ambulants pour l’achat des étals au sein de l’Urban Terminal », indique Hydar Ryman.