- Publicité -

Vaccins expirés – Dr Gujadhur : « Qu’en pense le Vaccination Committee ? »

Trois points avancés par le Dr Vasantrao Gujadhur, ex-directeur des services de la Santé, sur la question : « D’abord, les Mauriciens achètent leurs vaccins : le gouvernement prélève Rs 2 sur le fioul à cet effet. En tant que consommateurs, nous avons donc droit à des produits en bon état. Secundo, comme le FDA est un Regulatory Body pour les Etats-Unis, à Maurice, le nôtre, c’est le Vaccination Committee. Qu’en pensent les Drs Joomaye et Gaud ? Pourquoi ne sont-ils pas encore montés au créneau jusqu’à présent ? Et tertio, le ministre Jagutpal évoque des accords avec le fabricant de Pfizer et l’OMS s’agissant de l’extension des dates d’usage des vaccins. A-t-il des documents à cet effet et peut-il les publier, dans un pur souci de transparence ? »

- Publicité -

Le Dr Gujadhur fait également remarquer : « Maurice n’est certainement pas l’unique pays à faire face à ce souci de stock de vaccins qui expirent. Ce que je ne comprends pas, c’est ce que font les équipes de la Santé ? Nous avons, pour la première dose, 1 013 062 de Mauriciens qui l’ont fait. Mais pour la première dose de rappel, soit la première Booster Dose, 631 739 citoyens l’ont fait, et quant à la deuxième, même pas 13 476. Les différences sont très importantes. Donc, j’en reviens à ma question : que font les officiers de la Santé ? Dès le départ, ils ont en mains tous les Contact Details des citoyens quand ils remplissent les formulaires pour la première dose. Toutes ces données sont informatisées. Pourquoi ne pas les avoir appelés au fur et à mesure et s’assurer que ces personnes viennent faire leurs doses de vaccins, que ce soient la deuxième dose, la première dose de rappel ou la deuxième dose de rappel ! S’il y avait un travail appliqué et soutenu, se serait-on retrouvé avec autant de vaccins ayant atteint la date de péremption ? »

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour