Situé dans les Plaines Wilhems et surnommé la Ville Jumelle, Vacoas-Phoenix est un centre-ville où il est particulièrement agréable de flâner parmi les jardins verdoyants ornés de certaines vivaces qui vacillent, parfois trop frêles pour supporter les fleurs alourdies par les pluies quasi-quotidiennes dans la région.

Souvent qualifiée de ville « morte », la Ville Jumelle s’active pour redorer son blason. Bon nombre de quartiers connaissent d’importantes accumulations d’eau. De fait, les travaux post-confinement redémarrent en trombe, affirme le maire de Vacoas-Phoenix Praveen Ramburn.

Vacoassiens, vous êtes prévenus! Des changements arrivent. Certaines routes seront fermées et des déviations sont inévitables. Les travaux du Métro express au niveau de Sadally se poursuivent. Et l’arrivée de plus gros projets, tels que le Vacoas Urban Terminal, est à l’agenda. « Ces travaux dureront environ deux ans », précise Praveen Ramburn.

Le marché sera relocalisé afin de lutter contre l’accumulation d’eau dans la région. Des travaux pour améliorer l’état des routes ainsi que l’approfondissement de drains auront lieu de manière continue.

En effet, les travaux seront effectués à : Cinq Arpents, Ligne Berthaud Vacoas, au coût d’approximativement Rs 9.8 millions ; Valentina au coût de Rs 8.4 millions; La Vanille, Reunion, Grannum, Rs 2.9 millions; Cité 50 Highlands ainsi qu’à Palmerstone, Rs 3.5 millions.

La construction d’un jardin d’enfant à Morcellement Blueprint, Highlands, au coût de Rs 1.5 millions, est également prévue.

La piscine de Closel, Phoenix, sera couverte, chauffée et mesurera 25 mètres. « Elle accueillera aussi un parc de loisirs, une salle de gym et de sauna, ainsi qu’une cafétéria et un espace dédié à la famille. A cause, du confinement les travaux vont s’étendre davantage sur trois mois », affirme le maire. Un projet au coût d’environ de Rs 210 millions.