Vidéo@Reuters

La scientifique mauricienne Shaama Sandooyea a réussi à attirer l’attention internationale en réalisant la première grève climatique sous-marine du monde en plongeant dans les océans sur les bancs de Saya de Malha, avec sa pancarte portant le message « Nou Reklam Laziztis klimatik ».

Cette manifestation a été organisée par le mouvement Fridays for Future, avec la participation de Greenpeace, à la campagne de justice climatique. « Je veux que la crise climatique soit prise au sérieux. La réduction des émissions de gaz à effets de serre et la protection de nos océans sont quelques-unes des meilleures façons d’y parvenir » explique-t-elle. « Saya de Malha ena enn gran parti so lekosistem ki zis lerb, ek ena koray osi. Zot zwe enn gran rol pour laproteksyon klimatik parski zot absorbe lekarbon ki ena depi latmosfer e gard li pandan lontan, pli lontan ki lafore. »

« Saya de Malha ena pli gran lekosistem lerb dan lemond antie. So rol li krisial. Non selman li inportan pour leklima, me Saya de Malha li osi enn lak de labalenn, band de renn, band de dofin, band de pwason, band de tortu e lot », explique-t-elle. Avant de poursuivre : « Il est important de protéger cette région, qui est encore intacte. »Nou Rekam Lazistis Klimatik” s’adresse à tous les militants de la planète « pour dire aux politiciens d’agir », affirme la militante mauricienne.

Une équipe de scientifiques se trouvant à bord du navire de Greenpeace Arctic Sunrise est en expédition pour la première fois sur les bancs de Saya de Malha. Son but est de contribuer à une meilleure compréhension de la faune et de la diversité de la région, et plaider en faveur de la protection de cette zone. Et Shaama Sandooyea participe à cette expédition.

Ce banc fait partie du plateau des Mascareignes, dans l’océan Indien, et est géré conjointement par Maurice et les Seychelles. C’est la plus grande prairie d’herbes marines du monde et l’un des plus grands puits de carbone en haute mer. Durant sa mission, Shaama Sandooyea a eu l’occasion de discuter par visioconférence avec David Harbour, un acteur américain ayant joué entre autres dans Stranger Things. Il a ainsi permis de partager sur sa plateforme le travail effectué par l’équipe de Greenpeace à Saya de Malha. À noter que la jeune scientifique seychelloise Sheena Talma s’est jointe à l’équipe cette semaine.