(Publi-reportage) Technologie : Faire de Maurice un « Smart Paradise »

307

J’ai lu qu’avant que Malcolm de Chazal, l’écrivain, peintre et visionnaire mauricien de renommée mondiale, décida de se consacrer à la peinture et à l’écriture, il était ingénieur au département des télécommunications du gouvernement. J’ai alors pensé qu’il devait y avoir une relation entre les télécommunications et l’art. Ce n’est qu’après des échanges inspirants avec mes collègues et amis que j’ai progressivement pris conscience du lien entre les TIC et l’art.

La première conversation que j’ai eue a été avec Ashish Ramsurrun, Chief Operating Officer de Huawei à Maurice. Il est ingénieur en TIC de profession. Comme nous le savons, Maurice est le seul État africain à disposer d’une couverture en fibre optique à 100%. Plus de 300 000 foyers ont désormais accès aux services basés sur cette avancée. Ashish m’a rappelé que les gens ne croyaient pas cet objectif réalisable au début en raison du coût, des efforts et de l’expertise requise. Ayant contribué à cet accomplissement historique, Ashish a souligné l’apport des techniciens, des électriciens, des ingénieurs et beaucoup d’autres individus talentueux à Maurice. La richesse en ressources humaines, a-t-il relevé, a été essentielle à la réalisation de cet objectif audacieux.

Lors de mes échanges avec Ashish, il y a une chose en particulier qui m’a marqué, à savoir, quand il m’a confié qu’une partie centrale de son travail en tant que cadre dans une entreprise de TIC consiste à former des gens, ainsi qu’à développer des talents et des compétences. Il doit, à cet effet, être en première ligne pour le faire.

La deuxième personne avec qui je me suis entretenu a été stagiaire chez Huawei : Jyoshna Ramashire. Son histoire de croissance personnelle captive et inspire. La jeune femme avait toujours rêvé de piloter un avion depuis son enfance. Toutefois, ses études l’ont emmenée dans une direction différente. Après avoir obtenu un diplôme d’ingénieur en télécommunications, Jyoshna a brillé dans le secteur des TIC, et ce, en tant que femme évoluant dans un secteur dominé par les hommes. Elle a repensé à son rêve d’enfance et s’est décidée à renforcer les capacités des femmes et les soutenir dans l’ensemble de leurs réalisations.

Jyoshna a commencé sa carrière en tant que stagiaire chez Huawei à Maurice, avant d’avoir la chance de rejoindre Air Mauritius, espérant devenir l’une des rares femmes pilotes du pays. « Je veux briser le stéréotype selon lequel les hommes sont plus capables dans ces domaines », a-t-elle soutenu.

Une autre conversation que je trouve digne d’être mentionnée ici, c’est celle engagée avec un expatrié. Ian Valentine est consultant en affaires chez Huawei à Maurice. Il aime utiliser la technologie pour résoudre les problèmes d’entreprise et accélérer le changement au sein des industries. Sa participation à de nombreux projets a contribué à l’introduction d’applications et de services TIC à Maurice, notamment la télévision 4K et les services de paiement mobile.

« Vous avez tout ce dont vous avez besoin ici, c’est une infrastructure numérique sophistiquée et une adoption rapide du marché », déclare Ian au sujet de l’environnement des affaires dans l’île.« La technologie et les compétences se développeront rapidement dans ce pays, et l’exemple mauricien d’incubateur technologique peut être exporté vers d’autres pays africains ». Ian affirme maintenant être fier de se sentir très Mauricien, à savoir « une combinaison de beauté paisible et tranquille et d’un but », décrit-il.

A la suite de ces conversations, je suis arrivé à la conclusion que la beauté de Maurice réside non seulement dans son paysage insulaire, mais également dans ses habitants. Les points de ces expériences personnelles individuelles se sont connectés. Ce nous accomplissons chez Huawei à Maurice ne se résume pas uniquement à renforcer la connectivité; il s’agit aussi de créer des opportunités pour tous. C’est ainsi que les ressources humaines constituent l’atout le plus précieux de Maurice.

Depuis 2004, en collaboration avec des partenaires locaux, Huawei a lancé le premier réseau 3G d’Afrique à Maurice, le premier réseau 4G en 2012 et, plus récemment, a contribué à atteindre une couverture de 100% en fibre optique à Maurice. Avec notre philosophie « à Maurice pour Maurice », nous nous sommes également engagés dans la transformation numérique, en fournissant des solutions TIC innovantes pour les besoins locaux et en aidant à l’autonomisation des PME, faisant de l’île un meilleur endroit pour les citoyens, les visiteurs et les investisseurs. En outre, nous avons investi massivement dans la formation de plus de 3 000 étudiants et professionnels des TIC dans le pays en vue de renforcer leur expertise numérique et d’élargir leurs aptitudes en TIC.

Nous nous sommes engagés à offrir des opportunités à tous. Celles qui peuvent transformer les ingénieurs en leaders, susciter les idées des gens et les inciter à poursuivre leurs rêves. Chaque opportunité représente une chance d’innover en faveur du développement au niveau personnel, familial, organisationnel et national.

C’est également la raison pour laquelle M. Malcolm de Chazal a pu passer sans problème du statut d’ingénieur à celui d’artiste, combinant l’art et les TIC. Il s’agit de s’inspirer mutuellement, de libérer l’expérience et de puiser au coeur de la créativité.

Le parallèle de Mark Twain entre la création du paradis et Maurice me fait me demander si nous pouvons améliorer la perfection. Je pense que oui. La connectivité et la transformation numérique amènent les opportunités qui peuvent transformer Maurice en un paradis intelligent. Le pouvoir réside en nous, le peuple.