Photo d'illustration

Selon un article de la BBC, l’application mobile WhatsApp déploierait une fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de faire disparaître des photos ou des vidéos après les avoir vues.

Une fois que le destinataire a ouvert l’image pour la première fois, la fonction « Voir une fois » la supprime, sans l’enregistrer sur son téléphone.

WhatsApp a déclaré que cette fonctionnalité visait à « donner aux utilisateurs encore plus de contrôle sur leur vie privée ».

La BBC indique par ailleurs que les défenseurs de la protection de l’enfance en Grande-Bretagne ont exprimé leur inquiétude quant au fait que les messages d’auto-vanishing pourraient aider à dissimuler des preuves d’abus sexuels sur des enfants.

La National Society for the Prevention of Cruelty to Children (NSPCC) est déjà en désaccord avec Facebook, la société mère de WhatsApp, sur l’utilisation de la messagerie cryptée.

Un tel cryptage signifie que la police ne peut pas voir les messages « en transit » – seuls l’expéditeur et le destinataire le peuvent. Mais la suppression automatique des messages pourrait signifier que les appareils saisis lors de descentes de police ne contiendraient plus de preuves non plus.

WhatsApp commercialise la « vue une fois » comme une fonction de confidentialité pour les consommateurs ordinaires, en disant qu’elle pourrait être utilisée pour des photos jetables, mais personnelles « lorsque vous essayez des vêtements dans un magasin et demandez à votre partenaire comment ils sont, par exemple, ou lorsque vous envoyez un mot de passe à quelqu’un ».