Le Conseil des ministres de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien (CJSOI) a finalement tranché. Les drapeaux nationaux seront hissés à l’heure de la cérémonie de remise des médailles lors des 10es Jeux prévus à partir de ce samedi et ce, jusqu’au 5 août, à Antananarivo à Madagascar. La décision a été avalisée lundi dernier, toujours dans la Grande Ile, à l’issue de la réunion ministérielle. Cela après l’échec des discussions lors de la réunion des experts de Mayotte tenue à la fin du mois de mai dernier.
La proposition du président de la CJSOI, Jean Anicet Andriamosarisoa, également ministre de la Jeunesse et des Sports de Madagascar, n’a finalement pas été présentée au Conseil des ministres de lundi dernier. Selon la CJSOI, cette motion autour du protocole de la remise des médailles a tout simplement été retirée de l’ordre du jour. Par conséquent, aucun amendement à la Charte des Jeux n’a été nécessaire, préservant ainsi l’esprit des Jeux de la CJSOI. On se souviendra que Jean Anicet Andriamosarisoa avait proposé, fin mai dernier, que le drapeau de la CJSOI soit hissé à l’heure de la remise des médailles aux vainqueurs. Toutefois, Maurice, les Seychelles et Djibouti s’étaient abstenus sur la question, alors que les Comores n’avaient pas assisté à cette réunion de Mayotte, s’étant fait excuser à la dernière minute.
À Maurice, la question avait même fait l’objet d’une question parlementaire et le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden, avait fait part du désaccord du gouvernement mauricien quant à un éventuel retrait des drapeaux nationaux. Pourtant, ce même Sawmynaden avait vanté la décision du retrait des drapeaux nationaux à l’heure de la remise des médailles lors des 10es Jeux des Îles de l’océan Indien, l’année dernière, à La Réunion. Fort heureusement qu’il est revenu sur sa déclaration pour se mettre sur la même longueur d’onde que les Seychelles ou encore Djibouti.