Le comité organisateur des Jeux des Iles de l’océan Indien (COJI) et le ministère de la Jeunesse et des Sports avaient prévus des développements, lors de la semaine écoulée, par rapport aux plagiats allégués des deux spots publicitaires dans le cadre des10es Jeux.

S’ils ne se sont pas encore prononcés en ce sens, en revanche, il nous revient que des développements sont à prévoir au niveau de Grey Mauritius, agence pointée du doigt dans cette affaire. Selon des éléments d’information qui nous sont parvenus de source sûre, Grey Mauritius aurait bouclé son enquête interne dans le cadre de cette affaire. Tout semble indiquer que des sanctions au niveau de l’entreprise pourraient être appliquées. Pour rappel, des similitudes ont été notées dans les spots publicitaires intitulés «Un océan en partage» et « Soutenons Maurice pour les JIOI 2019 ».

Dans le premier cas, des plans de caméras ressemblent à ceux de la campagne publicitaires des Jeux olympiques de 2016 à Rio au Brésil. Pour ce qui est du second, ce sont les ressemblances avec une campagne d’un célèbre équipementier qui font polémique. À noter que Grey Mauritius a été payé à la hauteur de Rs 18M pour tout ce qui est communication externe, notamment digitale et spots publicitaires à la radio et à la télévision, entre autres.