Le leader de Reform Party, Roshi Bhadain, est d’avis que « “lakwizinn” finn akapar Moris ». C’est en ces termes qu’il a qualifié la présence du MSM à la tête du pays. Les Jaunes ont tenu leur rassemblement politique du 1er mai à Beau-Bassin.

« Partou manb lakwizinn mem. Dan minister finans, dan Economic Development Board, dan PMO, Electoral Boundaries Lakwizinn, ICAC ek NSS sa osi lakwizin mem », a déclaré Roshi Bhadain. Selon lui, la situation économique du pays est « inquiétante ». Il ajoute : « Otan det pe akimile, demin zot pou vann Agalega. » Il a dans la foulée une nouvelle fois avancé que « sa proze metro-la pa pou fer profi ».

Le leader du Reform Party a également sévèrement critiqué le leadership de Pravind Jugnauth qui, pour lui, serait en train de « soutir tou pouritir dan so gouvernman », en citant comme exemple les affaires “Euroloan”, “Lalangate” et les récents agissements de Raj Dayal. « Omwin so papa finn gagn kouraz pran desizion malgre linn met so piti par linpos », a-t-il ironisé.

Par ailleurs, le meeting du Reform Party avait « une invitée suprise » en la personne de Laina Rawat, la fille de Dawood Rawat, l’ancien patron du défunt groupe BAI. « C’est Vishnu Lutchmeenaraidoo et non Bhadain qui a démantelé la BAI », a affirmé Laina Rawat sur l’estrade de Roshi Bhadain. « Nou finn kre lanplwa dan sa pei-la. Nou finn fer klinik. Nou bann Morisien. Zot inn pran kas ek nou apre zot dir nou ki voler », a-t-elle conclu.

L’ancien ministre des Services financiers est aussi revenu sur les financements qu’ont obtenus les partis politiques, notamment le MSM et le MMM, du groupe de Dawood Rawat. S’il est revenu sur le chèque de Rs 10 millions au nom du MMM, Roshi Bhadain a aussi souligné que le parti de Pravind Jugnauth a, lui, bénéficié de Rs 19 millions des caisses de la défunte BAI.