L’étape reine de cette 34e édition du Tour de Maurice cycliste a vu la victoire du Français Sylvain Georges (31 ans, vainqueur du Tour de Maurice 2009). Ce dernier a toutefois affiché sa déception de n’avoir pas été en mesure de prendre le maillot tant convoité, toujours sur les épaules du Sud-Africain Willie Smit (22 ans).
C’était l’épreuve la plus attendue, soit l’étape la plus longue (135,5 km) dont le départ a été donné au Pont de Grande Rivière Nord Ouest hier . Trois coureurs allaient d’ailleurs se mettre à l’évidence à l’entrée de Bambous, à savoir les Réunionnais Franck Parmentier et Arthur Vatel ainsi que le Sud-Africain Barend Burger. Il convient de soilgner que Parmentier, vainqueur la veille lors de la 4e étape, dans le sud-est de l’île, s’est fait décrocheé à Montée Gaston, laissant ainsi le soin aux deux autres protagonistes de dicter la loi. Mais Sylvain Georges, qui ne l’entendait pas de cette oreille, allait sortir de nulle part, refaisant son retard sur les deux coureurs de tête pour ensuite se retrouver en tête à tête avec Barend Burger. Les deux hommes affichaient alors, à un certain moment, cinq minutes d’avance sur le peloton.
Burger, élu à l’issue de l’étape, coureur le plus combatif, allait même se faire déposer à la montée de Bassin Blanc par le Français, qui grimpait les lacets à la vitesse grand V avec une facilité déconcertante. Il était tout simplement au dessus du lot, ne laissant aucune chance à ses adversaires. « Quand il dégaine de cette façon, c’est difficile de suivre le rythme. Il donne l’impression d’effectuer une descente et pourtant, il gravissait un col », soulignait Yannick Lincoln, qui n’a pas été en mesure de suivre le rythme imprégné par le coureur de l’Union Cycliste de Rose-Hill (UCRH) Engen. James Tennent, pourtant l’un des favoris de la course, qui est pourtant un très bon grimpeur, a eu beaucoup de mal. « Il est vraiment très fort et c’est vraiment dur de rester dans sa roue. C’est un coureur très complet ».
A ce rythme, tout laissait donc présager que Sylvain Georges allait s’imposer sans grande difficulté et qu’il allait prendre le maillot jaune à l’issue de cette étape. Toutefois, le scénario a été tout autre. En  effet, les frères Lagane (Grégory et Christopher) ont collaboré avec Smit pour qu’il conserve son maillot jaune. « Je trouvais cela bizarre qu’il soit toujours dans ma roue. Mon objectif était d’enterrer le maillot jaune et ensuite de remporter l’étape, mais à ma plus grande stupéfaction, Smit a été ramené dans la course. Je suis d’avis qu’un adversaire est censé combattre un maillot jaune, l’agressé de partout en multipliant les attaques pour le faire flancher et non le remettre dans la course. Je dois dire que je suis extrêmement déçu », indique Sylvain Georges.
Smit, rusé comme un renard
En effet, les frères Lagane (surtout Christopher) avait comme objectif de ravir la 4e place au classement général à Yannick Lincoln. « C’est tout à leurs honneur d’avoir essayé, car Christopher (Lagane) accusait 6 minutes et 4 secondes de retard sur moi. C’était bien tenté, mais la tactique n’a pas marché », soutient Yannick Lincoln.  En effet, les frères Lagane avaient décidé de travailler en équipe avec Smit qui leur avaient promis l’étape à hauteur de Bassin-Blanc. « Je me sens chanceux d’avoir été en mesure de conserver le maillot jaune car c’était très mal engagé pour moi. Nous avons collaboré, malheureusement pour eux, et surtout pour Christopher, il n’a pas pu prendre la 4e place au général », affirme Smit. Ce dernier a démontré toute sa ruse pour conserver son maillot tandis que les frères Lagane, trop tendres, se sont laissés prendre.
Après sa course, Sylvain Georges a déclaré : « à l’approche de l’arrivée, je voulais la victoire d’étape et je constatais que James Tennent se faisait de plus en plus menacant. Je ne suis pas venu à Maurice pour faire de la figuration et j’en ai donc fait part à mes poursuivants. Willie Smit a fait une belle course et sera difficile maintenant de lui subtiliser ce maillot jaune », avoue Georges. Au final, il s’est imposé dans le temps de 3h41:22 alors que Tennent et Smit ont terminé dans le même temps. La 4e place est revenue à Christopher Lagane qui a terminé à 7 secondes.